Sahel : des drones tueurs contre les terroristes

Emmanuel Macron a annoncé l'envoi de 220 soldats supplémentaires au Sahel pour renforcer la force Barkhane. Dans sa lutte contre Daech, la France dispose de drones armés. Trois drones sont déployés au Niger.

FRANCE 3

L'une des bases de l'opération Barkhane se situe à Niamey, au Niger. Quelques centaines de militaires français y vivent. Ils passent deux à quatre mois dans ce camp retranché. L'accès est restreint, et pour cause, les avions de chasse déployés sur la base partent bombarder les groupes armés au Sahel. Les drones, qui effectuaient des missions de reconnaissance, sont désormais armés.

Neutraliser les jihadistes

Le drone emporte deux bombes sous ses ailes. Ce sont des bombes de 250 kilogrammes à guidage laser. Un changement de doctrine pour la France, qui a longtemps hésité avant d'utiliser les drones. Cette arme est souvent accusée de bafouer l'éthique et de déshumaniser la guerre. Le drone est piloté depuis un hangar métallique. Pilotes, analystes, au total, ils sont quatre. Le drone armé a été engagé pendant plusieurs opérations pour neutraliser les jihadistes au Mali.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drone Reaper, livré en 2014 à l\'armée française, a rapidement convaincu l\'état-major de son efficacité lors des missions qu\'il a remplies dans le Sahel.
Le drone Reaper, livré en 2014 à l'armée française, a rapidement convaincu l'état-major de son efficacité lors des missions qu'il a remplies dans le Sahel. (DOMINIQUE FAGET / AFP)