Les centrales nucléaires de France vulnérables aux attaques terroristes

Greenpeace a dévoilé un rapport alarmant sur la sécurité des centrales nucléaires face à la menace terroriste.

France 3

Les centrales nucléaires françaises ne sont pas si sûres, selon un rapport de l'ONG de défense de l'environnement Greenpeace. Après dix-huit mois d'enquête, des experts internationaux des questions nucléaires et du terrorisme ont identifié les failles de sécurité des 19 centrales françaises. Le bilan a été consulté et dévoilé en exclusivité par le journal Le Parisien.

Des milliards d'euros sont nécessaires

Les conclusions sont accablantes, le rapport alarmiste. En cause : la protection des installations telles que la piscine de refroidissement du combustible nucléaire usé. Elle est moins protégée que le réacteur. Son risque aurait été sous-évalué. Pour améliorer la sécurité, l'opérateur EDF assure avoir investi plusieurs centaines de millions d'euros ces trente dernières années et prévoir encore 700 millions de plus d'ici 2023. Des mesures insuffisantes selon Greenpeace, qui estime le coût des travaux à plusieurs centaines de milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire de Civaux (Vienne), le 25 avril 2016. 
La centrale nucléaire de Civaux (Vienne), le 25 avril 2016.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)