Haute-Savoie : un homme soupçonné d'avoir enterré des explosifs dans un bois présenté à un juge antiterroriste et placé en détention

Le jeune homme de 22 ans est soupçonné d'avoir enterré une quinzaine de fûts contenant des substances dangereuses, notamment des explosifs et du poison "en grande quantité", rapporte France Bleu Pays de Savoie.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arenthon (Haute-Savoie). (GOOGLE MAPS)

Un homme a été présenté à un juge antiterroriste vendredi et placé en détention provisoire après la découverte près de son domicile de produits explosifs enterrés dans un bois, rapporte France Bleu Pays de Savoie.

Agé de 22 ans, l'homme habite Arenthon, près de La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie). Il est soupçonné d'avoir enterré dans un secteur boisé près de son chalet une quinzaine de fûts contenant des substances dangereuses. Dans ces fûts, les enquêteurs ont découvert des explosifs, des produits incendiaires et du poison "en grande quantité", précise une source proche du dossier contactée par France Bleu Pays de Savoie. Ces faits sont qualifiés "d’extrêmement inquiétants" par le parquet national antiterroriste (Pnat).

Un homme fasciné par les tueries de masses

L'homme a été présenté à un juge antiterroriste à Paris en vue de sa mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "détention de substances et composants entrant dans la composition d'engins explosifs en relation avec une entreprise terroriste", selon une source judiciaire.

Le profil du suspect est jugé potentiellement dangereux. Selon les premiers éléments de l’enquête, cet homme au chômage vit reclus chez lui et est fasciné par les tueries de masses et l’ultra violence. Son ordinateur et son téléphone sont en cours d’expertise. En 2020, l'homme avait déjà été impliqué dans une affaire de détention d’explosifs, un dossier toujours en cours d’instruction.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Antiterrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.