Attentat déjoué à Montpellier : fin de garde à vue pour les suspects

Les trois personnes placées en garde à vue après un attentat déjoué à Montpellier, vendredi 10 février, doivent être présentées à un juge, alors que leur garde à vue s'achève ce mardi.

Cette vidéo n'est plus disponible

Vendredi 10 février dernier, la sous-direction antiterroriste interpellait à Montpellier (Hérault) et ses environs, quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat sur le sol français. Comme l'explique la journaliste Pauline Forgue, depuis le siège de la DGSI, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), "la garde à vue se termine pour les trois suspects arrêtés vendredi dernier dans l'Hérault. Cela fait près de 96 heures qu'ils sont entendus par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste."

Plusieurs options judiciaires

La journaliste ajoute que "ce (mardi) matin, les trois suspects devraient être déférés devant le procureur de la République. Plusieurs options se présentent à eux : le procureur peut décider de leur comparution immédiate, ce qui semble peu probable, car elle est réservée à des affaires peu complexes. Il peut également saisir un juge d'instruction pour enquêter sur l'affaire, et pendant ce temps-là, les trois suspects pourront être mis en détention provisoire ou libérés sous contrôle judiciaire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un véhicule de police en France, en novembre 2016. 
Un véhicule de police en France, en novembre 2016.  (Illustration - MAXPPP)