Attaque devant Notre-Dame de Paris : l'assaillant condamné à 28 ans de prison

En juin 2017, il avait attaqué un policier au marteau devant la cathédrale, après avoir prêté allégeance à l'Etat islamique.

Des policiers, après l\'attaque devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 6 juin 2017. 
Des policiers, après l'attaque devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 6 juin 2017.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Il n'a exprimé aucun regret et a assuré avoir "le sentiment du devoir accompli". Farid Ikken a été condamné, mercredi 14 octobre, par la cour d'assises spéciale de Paris, à 28 ans de prison pour avoir attaqué, en juin 2017, un policier au marteau devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, après avoir prêté allégeance à l'Etat islamique.

Cet Algérien de 43 ans a été reconnu coupable de "tentative d'homicides volontaires avec préméditation sur des personnes dépositaires de l'autorité publique" et "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". Sa peine de prison est assortie d'une période de sûreté des deux tiers, et il a également écopé d'une interdiction définitive du territoire français.

La cour d'assises spéciale de Paris a suivi les réquisitions de l'avocate générale, qui avait appelé à punir sévèrement un homme devenu selon elle un "extrémiste total", un "fanatique de l'Etat islamique" enfermé dans un seul horizon : "le jihad"Interrogé par la cour, mardi, l'accusé n'a exprimé ni excuses, ni regrets, et a réaffirmé son adhésion entière au groupe Etat islamique. "C'est rare, y compris dans des procès terroristes, d'avoir quelqu'un à ce point satisfait de son action", a souligné l'avocate générale.