Attaque de Notre-Dame : scène de panique après l'agression d'un policier

Ce mardi 6 juin, un homme a attaqué un policier à l'aide d'un marteau sur le parvis de Notre-Dame. Entre scène de panique et touristes confinés dans la cathédrale, retour sur les événements de cet après-midi.

FRANCE 2

Au pied de Notre-Dame de Paris a eu lieu une scène hors du commun, ce mardi 6 juin. Une scène de panique unique. Des familles, des enfants tentent de fuir et courent dans tous les sens. Sur le parvis de la cathédrale, une attaque vient d'avoir lieu. Rapidement des policiers se déploient. Les lieux sont évacués. Vers 16h20, un homme s'approche d'une patrouille de policiers, brandit un marteau et attaque l'un d'eux par-derrière. Il portait également deux couteaux de cuisine sur lui. Un collègue policier riposte et ouvre le feu à deux reprises sur l'assaillant, actuellement hospitalisé. Le parquet antiterroriste a été saisi.

Un choc pour les touristes

"L'agresseur a crié au moment où il frappait le policier 'C'est pour la Syrie'. C'est quelqu'un qui se présentait comme un étudiant. Il était muni d'une carte dont nous devons vérifier l'authenticité", a détaillé Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. À l'intérieur de la cathédrale, 900 personnes ont été retenues par mesure de sécurité. Et pendant quelques minutes les policiers leur ont même demandé de garder les mains en l'air. Ils ont finalement été autorisés à quitter les lieux, une heure plus tard, visiblement sonnés par cette après-midi mouvementée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre sécurisent un périmètre autour de Notre-Dame de Paris, après l\'agression d\'un policier sur le parvis de la cathédrale, le 6 juin 2017.
Les forces de l'ordre sécurisent un périmètre autour de Notre-Dame de Paris, après l'agression d'un policier sur le parvis de la cathédrale, le 6 juin 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)