Strasbourg : des étudiants disent avoir été agressés sur le campus par des identitaires

Les victimes annoncent qu'elles vont porter plainter, la police a ouvert une enquête, a rapporté France Bleu Alsace.

L\'université de Strasbourg, en août 2016.
L'université de Strasbourg, en août 2016. (SASCHA STEINACH / DPA-ZENTRALBILD)

Cinq étudiants et un lycéen déclarent avoir été agressés mercredi 28 mars au soir sur le campus de l'université de Strasbourg, rapporte jeudi France Bleu Alsace. Ces personnes disent avoir été frappées après avoir décollé des affiches du groupuscule identitaire Bastion Social, partiellement issu du GUD. Les victimes de l'agression ont indiqué qu'elles allaient porter plainte. La police a ouvert une enquête suite à ces violences. Il n'y a pas eu d'interpellation pour l'instant.

La faculté occupée depuis quatre jours

L'adjoint au maire de Strasbourg Éric Schultz est venu à leur rencontre, jeudi, pour témoigner de la solidarité de la Ville et réclamer une nouvelle fois la fermeture du bar de l'Arcadia, QG du Bastion Social à Strasbourg. La faculté est occupée depuis quatre jours par des membres de l'"assemblée générale des étudiant.e.s en lutte".

Depuis l'ouverture de ce bar associatif géré par les identitaires du Bastion Social à Strasbourg, au mois de décembre, un collectif "fermons l'Arcadia" a organisé des manifestations pour réclamer la fermeture du lieu. Cette nouvelle agression intervient quelques jours après des violences à la faculté de Montpellier et de Lille.