Cet article date de plus de six ans.

Somme : le pouce d'un ado de 13 ans gravement brûlé lors d'une IRM

Le personnel médical a oublié d'ôter un capteur métallique autour du doigt du jeune garçon. Chauffé à blanc par l'aimant de l'IRM, le capteur a brûlé le pouce jusqu'à l'os.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le garçon, âgé de 13 ans, devait subir des examens de routine afin de surveiller son pancréas malade au CHU d'Amiens (Somme), lundi 3 août 2015. (  MAXPPP)

"J’ai retrouvé Florian qui hurlait en salle de réveil des heures après l’accident. Personne n’est venu me chercher." Dans les colonnes du Courrier picard, mardi 4 août, Fanny Barrieros crie sa détresse. Le pouce de son fils Florian, atteint de trisomie, a été grièvement brûlé lundi lors d'une IRM au CHU Amiens-Picardie. 

Le garçon, âgé de 13 ans, devait subir des examens de routine afin de surveiller son pancréas malade. Mais le personnel médical a oublié de retirer de son doigt un capteur métallique avant d'utiliser le scanner magnétique, indique le quotidien régional. 

"Une faille due à une surcharge de travail"

Lors de l'IRM, l'anneau métallique servant à mesurer le pouls et la tension de Florian a été chauffé à blanc par l'aimant. Le pouce de l'adolescent, à qui on avait administré un décontractant et un anesthésique en raison de sa trisomie, a fondu jusqu'à l'os.

Sa mère est d'autant plus en colère qu'elle assure avoir signalé cette erreur à un brancardier. "[Il] a pris Florian et a failli embarquer le moniteur. Je l’ai aidé à le débrancher ! Je lui ai dit qu’il avait laissé le capteur. Il a dit qu’ils [à l’IRM] allaient le rebrancher en bas. J’aurais dû l’enlever. Je n’arrête pas d’y penser", raconte-t-elle.

Fanny Barrieros compte en tout cas déposer plainte, en attendant que son fils bénéficie d'une greffe. Un médecin a reconnu auprès d'elle "une faille due à une surcharge de travail". Interrogée par le Courrier picard, la direction du CHU a simplement déclaré être "informée de l'incident".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.