Seine-Saint-Denis : un adolescent meurt dans une fusillade à Saint-Denis, la piste de l'expédition punitive privilégiée

Un règlement de compte entre bandes rivales pourrait être à l'origine de la fusillade qui a coûté la vie à un jeune de 16 ans, lundi soir dans la cité Romain Rolland.

Cité Romain Rolland de Saint-Denis (93)
Cité Romain Rolland de Saint-Denis (93) (GOOGLE MAPS)

Un adolescent âgé de 16 ans a été tué lors d'une fusillade lundi 17 septembre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a appris franceinfo de sources concordantes mardi. Un autre jeune du même âge a été blessé, mais son pronostic vital n'est pas engagé.

La fusillade a eu lieu peu après 20h, au cœur de la cité Romain Rolland, sur l'avenue du même nom. D'après les premiers éléments de l'enquête, une quinzaine d'individus, provenant de la cité voisine Joliot-Curie, ont débarqué "armés de barres de fer et visiblement pressés d'en découdre", a indiqué à franceinfo une source proche de l'enquête. Une fusillade a ensuite éclaté. Le conseiller municipal de Saint-Denis, Stéphane Peu, joint mardi matin par franceinfo, a indiqué qu'il y avait eu "un échange de feu assez nourri", évoquant un conflit "entre deux bandes" rivales.

Un lieu de trafic de drogue

Les impacts de balles retrouvés sur place, sur les façades des bâtiments et certaines voitures témoignent de la violence de l'affrontement. "Il y a des traces de sang partout", a indiqué à franceinfo une source proche de l'enquête, précisant que des étuis de calibre 7,62 - le calibre tiré notamment par les fusils d'assaut AK-47 - et un étui de 9mm avaient été retrouvés sur place par les enquêteurs.

Stéphane Peu a expliqué mardi matin à franceinfo que le lieu de la fusillade était un point de trafic de drogue. Selon le conseiller municipal de Saint-Denis, l'adolescent décédé était originaire de la cité Joliot-Curie. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de Paris, a appris franceinfo de source judiciaire.