Seine-Saint-Denis : des habitants d'Epinay chassés de leur domicile

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
L.Berbey, A.Gaucher, S.Agrabi, M.Cazaux, France 3 Ile-de-France, R.Laurentin - France 3
France Télévisions

Tous les habitants de la Tour Obélisque, à Epinay-sur-Seine, devront dans la soirée du mercredi 8 décembre avoir quitté leur logement. L'immeuble est considéré comme dangereux, et inhabitable. Les familles, résignées et en colère, jugent les propositions de relogement insuffisantes.

Au pied de la tour, dans la matinée du mercredi 8 décembre, de nombreux camions se remplissent peu à peu. Sur 32 étages, plus d'une centaine de logements doivent être vides avant la soirée, avec parfois des décennies de meubles et d'objets à déménager. Monia Pécout se résout à abandonner l'appartement qu'elle a occupé durant 31 ans. "Comme des chiens, on nous a mis dehors, confie-t-elle. On nous déracine. On n'a plus de repères. Du jour au lendemain ils nous disent d'évacuer par péril des immeubles." L'évacuation a été décidée début novembre, après qu'une expertise a pointé du doigt le risque d'effondrement des balcons. 

500 personnes évacuées

Pour de nombreux habitants, la situation est incompréhensible. "C'est réparable, quand même. Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de détruire cet immeuble. Je ne comprendrais jamais ", s'interroge Eugène Kalonji. À 75 ans, il vient récupérer ses dernières affaires, désemparé. "C'est plus que je la tristesse, vraiment je pleure", dit-il. Certains appartements sont déjà sous scellés depuis près d'un mois. Les équipes de France Télévisions avaient rencontré un habitant, Christian Grillet, le 10 novembre, au moment de son évacuation. Il est depuis relogé dans une chambre d'hôtel par l'armée du Salut. L'État lui offre 87 000 euros, pour un appartement acheté 140 000 euros il y a 15 ans. Il se dit "en plein stress" et a "peur" pour son avenir. Au total, 500 personnes ont dû être évacuées. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.