Cet article date de plus de six ans.

Seine-et-Marne : une femme meurt, heurtée par une voiture, puis écrasée par un bus

La victime est une salariée de Disneyland Paris, qui venait de quitter son travail lorsque l'accident a eu lieu, samedi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une femme de 35 ans est morte écrasée par un bus dans la soirée du samedi 27 décembre 2014, à Coupvray (Seine-et-Marne), après avoir été heurtée par un automobiliste qui a pris la fuite. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

Une femme de 35 ans est morte écrasée par un bus dans la soirée du samedi 27 décembreprès de Disneyland Paris (Seine-et-Marne), après avoir été heurtée par un automobiliste qui a pris la fuite. La victime, une salariée du parc d'attraction, venait de quitter son travail lorsque l'accident a eu lieu, peu avant 20 heures, sur la commune de Coupvray, indique une source judiciaire, confirmant une information du Parisien.fr.

La jeune femme "se trouvait en compagnie d'une collègue" de 34 ans, qui avait elle aussi "fini son service", précise une source policière. "Elles ont été fauchées sur un passage pour piétons situé près d'un arrêt de bus", a ajouté cette source.

"Chaussée mal éclairée"

Selon le témoignage de salariés de Disneyland Paris présents à proximité du lieu de l'accident, les jeunes femmes ont été renversées par une camionnette blanche, dont le conducteur a pris la fuite. L'une d'elles a été projetée sur le bas-côté de la route, tandis que la seconde s'est retrouvée allongée sur une voie réservée aux bus, sans doute inanimée. "Elle a été écrasée quelques secondes plus tard" par "un autobus qui ne l'avait pas vue", selon une source policière. "La chaussée à cet endroit est mal éclairée",  précise cette source. 

Prise en charge par les secours, la jeune femme n'a pu être réanimée et est décédée sur place. Sa collègue, qui souffre de "quelques contusions", a été hospitalisée, mais ses jours ne sont pas en danger.

Une enquête a été ouverte pour retrouver le conducteur de la camionnette. "Des images de vidéosurveillance sont en cours d'exploitation", a indiqué la source judiciaire. Un appel à témoins pourrait également être lancé. Le commissariat de Chessy (Seine-et-Marne) est chargé de l'enquête. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.