Cet article date de plus de six ans.

Sécurité à Nice : pour Hollande, "c'est la justice qui doit établir la vérité"

Ce lundi matin, François Hollande a soutenu son ministre de l'Intérieur dont les services sont accusés d'avoir fait pression sur la chef de la police municipale de Nice. Le chef de l'Etat a profité d'une visite aux militaires de Sentinelle pour tenter d'éteindre la polémique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le 14 juillet dernier, 84 personnes avaient été fauchées sur la Promenade des Anglais à Nice  © MaxPPP)

Face à la polémique autour de la sécurité à Nice le 14 juillet dernier, François Hollande a expliqué ce lundi que le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont eu "raison d'en appeler à la dignité, à la responsabilité tout en garantissant la transparence ". "Il ne peut pas avoir de polémique ou d'affrontement ", a poursuivi le chef de l'Etat.

"La vérité, la transparence, sont essentielles dans une démocratie. Et c'est la justice qui doit l'établir et personne d'autre " a déclaré François Hollande en marge d'une visite au Fort de Vincennes, à la rencontre des militaires de l'opération Sentinelle. "Nous devons laisser parler la justice en toute indépendance ", a-t-il continué.

"Réagir dans le cadre de notre Etat de droit"

François Hollande a également appelé à la cohésion nationale. "Face à une attaque, nous devons à la fois tout connaître de la menace, de nos adversaires, de notre ennemi et en même temps que nous devons être ensemble capables de réagir dans le cadre de notre Etat de droit. "

La dernière polémique porte sur l'attitude du ministère de l'Intérieur après l'attentat de Nice. En poste à la vidéosurveillance le soir de l'attaque, la policière municipale Sandrin Bertin dit avoir reçu des pressions du ministère pour qu’elle modifie le rapport qu'elle venait de lui envoyer. France Info vous révèle ce lundi que le texte n'a pas été transmis au cabinet de Bernard Cazeneuve, mais à une fonctionnaire de police travaillant à la direction centrale de la sécurité publique. 

A LIRE AUSSI ►►►"Graves accusations" d'une policière niçoise  : Bernard Cazeneuve porte plainte pour "diffamation"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.