Sarthe : déprimé, il casse son bracelet électronique pour aller en prison

Un homme de 37 ans a été condamné à trois mois de prison ferme pour avoir cassé son bracelet électronique, parce qu'il ne supportait plus le poids de la solitude, rapporte jeudi France Bleu Maine.

L\'entrée d\'un commissariat (photo d\'illustration).
L'entrée d'un commissariat (photo d'illustration). (MAXPPP)

Un homme de 37 ans a été condamné mercredi à trois mois de prison ferme pour évasion, au Mans, rapporte jeudi 8 février France Bleu Maine. Un peu plus tôt dans la journée, l'homme avait brisé le bracelet électronique qu'il portait après une précédente condamnation. En novembre 2017, il avait écopé de six mois de prison pour conduite en état d'ivresse et effectuait sa peine de chez lui, avec un bracelet électronique à la cheville.

L'homme avait perdu son travail et vivait seul. Très déprimé, "il ne se sentait pas bien, et avait peur de faire une grosse bêtise", a expliqué le parquet. L'homme souhaitait effectuer sa peine en prison, pour briser la solitude.

Il s'est rendu de lui-même au commissariat

Mercredi matin, il a donc pris la décision de casser son bracelet électronique. Ce qui, pour la justice, équivaut à une évasion. Il s'est ensuite rendu de lui-même au commissariat, ses affaires dans un sac. Sa mesure d'aménagement de peine a été suspendue, et l'homme a comparu dans le cadre d'une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité.

Le magistrat lui a proposé une peine de trois mois de prison ferme, qu'il a acceptée. Il a été immédiatement incarcéré à la maison d'arrêt de Coulaines (Sarthe), où il effectuera sa peine, ainsi que le reste de la précédente condamnation.