Attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray : le deuxième terroriste n'a pas encore été identifié

Deux hommes se sont introduits, mardi vers 9h45, dans l'église pendant une messe. Ils ont tué le prêtre et blessé grièvement une autre personne avant d'être abattus par la police.

Voir la vidéo
FRANCE TELEVISIONS
Ce qu'il faut savoir

>> Cliquez ici pour suivre le direct du mercredi 27 juillet

L'"identification formelle" du deuxième assaillant est toujours en cours, a annoncé le procureur François Molins, après le meurtre par arme blanche le prêtre Jacques Hamel, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), mardi 26 juillet. Plus tôt, le Premier ministre et le chef de l'Etat se sont exprimés.  "En s'attaquant à un prêtre, à l'Eglise catholique, on voit bien quel est l'objectif : jeter les Français les uns contre les autres, s'attaquer à une religion pour provoquer une guerre de religions", a affirmé Manuel Valls. "Cette guerre sera longue (...) [mais] je vous l'assure, cette guerre, nous la gagnerons", a déclaré François Hollande.

Le premier assaillant formellement identifié. Adel Kermiche, né le 25 mars 1997 à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), "n'a aucune condamnation sur son casier judiciaire" mais est "toutefois connu de la justice antiterroriste", a précisé le procureur de Paris, rappelant sa mise en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste après deux tentatives de départ en Syrie en mars et mai 2015. Il avait été placé en détention provisoire, puis libéré sous bracelet électronique.

Un homme placé en garde à vue. Une personne a été placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête, selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP. Il s'agit d'un mineur, né en Algérie, frère cadet d'un individu parti en Syrie avec les papiers d'identités d'Adel Kermiche, a précisé François Molins.

 L'Etat islamique revendique l'attaque. Le groupe Etat islamique a affirmé que l'attaque avait été exécutée par deux de ses "soldats", selon l'agence Amaq, un organe de communication de l'organisation jihadiste. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SAINT_ETIENNE_DU_ROUVRAY

23h30 : La Tribune de Genève avait rencontré la mère, professeure, d'Adel Kermiche, l'un des deux assaillants d'une église près de Rouen, car il était passé par la Suisse. Le journal indique que selon elle, "la tuerie de Charlie Hebdo en janvier 2015 avait agi comme un détonateur sur ce garçon". D'après le journal, "le gamin joyeux, gentil, qui aimait la musique et sortir avec des copines, mais en échec scolaire, s'était refermé, fréquentait assidûment la mosquée de sa région, donnant des leçons à sa famille musulmane non pratiquante. Il s'était radicalisé en moins de trois mois".

22h24 : L'un des deux assaillants identifié est connu des services antiterroristes pour avoir tenté de rallier la Syrie par deux fois en 2015. Mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, il était placé sous bracelet électronique. Voici ce que l'on sait de ce terroriste.

22h14 : "C'est un cri de douleur, un cri de désarroi face au mystère du mal. Un cri de colère face à la violence fanatique qui ensanglante notre terre, notre monde".Le grand quotidien catholique, La Croix, livre un vibrant éditorial dans lequel il prévient que "répondre à la haine par la haine serait le triomphe du mal".

21h56 : Voici la une de Libération de demain.

21h48 : Selon François Molins, cet individu, né le 25 mars 1997 à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), "n'a aucune condamnation sur son casier judiciaire" mais est "toutefois connu de la justice antiterroriste". Le procureur a déclaré qu'il avait été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste après deux tentatives de départ en Syrie en mars et mai 2015.

21h48 : L'un des deux auteurs de l'attaque menée contre l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen, a été "formellement identifié" comme étant Adel Kermiche, a confirmé le procureur de la République de Paris.

21h47 : "Des perquisitions sont actuellement menées et ne sont pas terminées."

21h47 : "Le parquet de Paris a fait appel, requérant son maintien en placement en détention."


Le procureur de Paris a rappelé que le parquet s'était opposé à la libération de l'un des deux assaillants, qui portait un bracelet électronique.

21h35 : L'"identification formelle" du deuxième assaillant est toujours en cours, vient d'annoncer le procureur.

21h30 : L'un des terroristes s'est élancé sur les forces de l'ordre muni d'"une arme de poing", aux "cris d'Allah Akbar", selon le procureur. Il confirme que l'un des deux auteurs était connu des services anti-terroristes.

21h26 : L'un des terroristes avait une fausse bombe dans un sac à dos, l'autre sur le torse, selon le procureur.

21h24 : Le procureur François Molins donne sa première conférence de presse après le meurtre d'un prêtre, à Saint-Etienne-du-Rouvray.

20h34 : Selon les premiers éléments de l'enquête, un des deux assaillants de l'église de Saint-Etienne du Rouvray était placé sous bracelet électronique. Comment expliquer qu'il ait tout de même pu commettre un attentat ? Eléments de réponse.




(MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

20h26 : Après l'attentat perpétré dans une église près de Rouen, le chef de l'Etat a prononcé une brève allocution depuis l'Elysée en début de soirée. La voici :

20h27 : "Il faut lutter contre cette radicalisation, c'est difficile, par l'éducation, par la santé mentale".

20h25 : "A chaque attentat, nous n'allons pas inventer une nouvelle loi."

20h16 : "Cette guerre va être longue, difficile."

Le Premier ministre estime que l'objectif des terroristes est de "jeter les Français les uns contre les autres".

20h14 : "Je réagis comme tout citoyen, effrayé par cet assassinat abominable."

"On s'attaque à un symbole", ajoute le Premier ministre, Manuel Valls, qui s'exprime sur TF1.

20h08 : Bon discours du Président #Franceunie

20h07 : Rien de nouveau dans les déclarations Préparons nous à subir encore et encore

21h04 : L'intervention de François Hollande vous divise.

20h07 : "C'est notre unité qui fait notre force. (...) Cette guerre, nous la gagnerons."

20h07 : "Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République qui garantit la liberté de conscience".

20h03 : Regardez en direct le "20 heures" de France 2. François Hollande est en train de s'exprimer.

20h03 : "Ce sont tous les Français qui se sentent atteints au fond d'eux-mêmes".




Le président François Hollande s'exprime en direct.

19h56 : Très ému, le maire de Saint-Etienne-du-Rouvray a invité à "être debout contre la barbarie".






19h55 : Saint-Etienne-du-Rouvray était un secteur déjà connu pour des cas de radicalisation. Avant même l'assassinat d'un prêtre dans une église, le nom de cette commune est déjà apparu dans le cadre d'enquêtes sur des individus radicalisés et de personnes ayant tenté de partir en Syrie. Plus d'infos dans notre article.




(AL-FURQAN MEDIA / AFP)

19h42 : Treize islamistes radicaux sont sous bracelet électronique dans des affaires de terrorisme, selon un journaliste de Metronews.

19h35 : Le "19/20" de France 3 est presque entièrement consacré aux événements de Saint-Etienne-du-Rouvray. Vous pouvez le suivre en direct.

19h35 : @Michel Monceau L'un des deux auteurs de la prise d'otages a été formellement identifié, vient d'indiquer une source proche de l'enquête. Cet homme, connu des services antiterroristes, avait tenté de rallier la Syrie par deux fois en 2015. Il avait été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire. Libéré, il portait effectivement un bracelet électronique.

19h32 : "C'est à nous, musulmans, de prendre nos responsabilités. Il faut que nous fassions le ménage. Ce qui se passe se fait au nom de l'islam et au nom des musulmans et cela nous ne pouvons plus l'accepter."




Le recteur de la mosquée de Lyon s'est confié à France Info.

19h06 : François Hollande s'exprimera à 20 heures depuis l'Elysée, a annoncé la présidence de la République.

18h51 : Dans un communiqué, l'Elysée indique que "le président de la République a appelé le pape François pour lui exprimer le chagrin du peuple français après l'odieux assassinat du père Jacques Hamel par deux terroristes, dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray". Il a ajouté que "lorsqu'un prêtre est attaqué, c'est toute la France qui est meurtrie".

18h48 : François Hollande réunira demain à 8h45 à l'Élysée un Conseil de sécurité et de défense après l'attentat contre une église près de Rouen. Il recevra auparavant à 8 heures les représentants des différents cultes, et présidera ensuite à 9h30 un Conseil des ministres largement consacré au drame de Saint-Étienne-du-Rouvray.

18h42 : Le procureur de Paris, François Molins, donnera une conférence de presse à 21 heures.

18h41 : Marion Maréchal-Le Pen est prête à enfiler un treillis. La députée FN du Vaucluse a décidé de rejoindre la réserve militaire "face à la menace qui pèse sur la France".

18h26 : Une personne a été interpellée tout à l'heure, en marge de l'enquête sur l'attentat perpétré à Saint-Etienne-de-Rouvray. Selon plusieurs médias, il s'agirait d'un mineur.

(REUTERS)

17h59 : "Un acte de barbarie brute a emporté notre prêtre. (...) Que cela ne se reproduise plus. Soyons les derniers à pleurer, les derniers à être debout devant la barbarie, dans le respect de tous".

Le maire de la ville s'est exprimé devant l'hôtel de ville.

18h00 : Deux perquisitions ont été menées, sous la protection du Raid, cet après-midi à Saint-Etienne-du-Rouvray, à la suite de l'attentat perpétré dans une église de la commune.

(FRANCE 2)

17h46 : Notre journaliste Juliette Duclos se trouve à Saint-Etienne-du-Rouvray, où une perquisition est en cours.

17h46 : Sœur Danièle, témoin de la prise d'otages survenue ce matin, a expliqué à RMC que les assaillants auraient filmé la scène. "Ils se sont enregistrés. Ils ont fait un peu comme un sermon autour de l'autel en arabe. C'est une horreur", a-t-elle indiqué.

17h44 : L'INA diffuse sur YouTube un reportage réalisé lors d'un office célébré à l'occasion de Noël et où l'on peut voir le père Jacques Hamel, assassiné ce matin à Saint-Etienne-du-Rouvray.

(INA / YOUTUBE)

17h35 : Quel est le dispositif mis en place pour protéger les lieux de culte en France ? Les églises sont-elles des cibles prioritaires de l'organisation Etat islamique ? Est-il possible de protéger tous les lieux de culte ? Nous répondons à ces questions dans cet article.




(FRANCOIS MORI / AP / SIPA)

17h34 : Plusieurs médias annonçaient au milieu de l'après-midi qu'un mineur avait été placé en garde à vue après l'attentat dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray. L'Express affirme qu'il s'agit du petit frère d'un homme parti en Syrie en 2015. Il serait âgé de 16 ans.

17h24 : Interrogé par La Provence, le président de la Conférence des évêques de France, Georges Pontier, a décidé d'appeler les catholiques à participer vendredi "à un jour de jeûne et de prière pour la paix et notre pays". "Ce sont celles-là nos armes à nous, celles de la prière et de la paix, non pas d'amplifier la réaction normale et première de peur", a-t-il ajouté.

17h11 : C'est fait, bomangoro. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé un "acte horrifiant et terrifiant", appelant "les responsables des différents cultes (à) se rencontrer, échanger et combattre les discours de haine". Il a également exprimé sa "solidarité aux catholiques de France".