VIDEO. Rouen : au moins 13 morts et six blessés dans l'incendie accidentel d'un bar

Le feu s'est déclaré dans le sous-sol d'un établissement de la ville, privatisé pour un anniversaire, selon les premiers éléments de l'enquête.

La vitrine du bar Au Cuba libre, détruit par un incendie, à Rouen, le 6 août 2016.
La vitrine du bar Au Cuba libre, détruit par un incendie, à Rouen, le 6 août 2016. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)

Au moins treize personnes sont mortes et six autres ont été blessées dans l'incendie  d'un bar de Rouen (Seine-Maritime), dans la nuit de vendredi à samedi 6 août. "Parmi les six blessés, une personne est en urgence absolue", précise la préfecture de Seine-Maritime. Interrogé sur Europe 1, le maire de la ville, Yvon Robert, a évoqué un incendie "totalement accidentel", et déploré "un drame horrible, une tragédie pour les familles concernées".

Le sinistre s'est déclaré au sous-sol du Cuba Libre, un établissement de la rive gauche de la ville. Plus de 50 pompiers ont été dépêchés sur les lieux pour venir à bout du feu, dans cet établissement privatisé pour la soirée, toujours selon les informations de Paris-Normandie.

Des bougies d'anniversaire à l'origine de l'incendie

Une enquête judiciaire est en cours, mais selon le commissariat de police de Rouen, interrogé par l'AFP, les victimes ont été intoxiquées après l'embrasement d'une matière. "Il n'y a pas eu d'explosion, ce sont les bougies utilisées pour une fête d'anniversaire qui ont enflammé le plafond constitué de polystyrène, libérant des gaz qui ont intoxiqué les victimes", a déclaré à l'AFP la permanence du commissariat.

Selon une source proche du dossier, les victimes seraient principalement des jeunes âgés de 18 à 25 ans. Une cellule de soutien médico-psychologique a été ouverte au CHU Charles Nicolle de Rouen.

Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve a salué "la très grande réactivité et l'action des services de police et des sapeurs-pompiers du Service Départemental d'Incendie et de Secours de Seine-Maritime qui a permis de maitriser rapidement l'incendie. Les victimes ont été immédiatement prises en charge par le SAMU". Le Premier ministre, Manuel Valls, a de son côté fait part de sa "profonde tristesse" sur Twitter. 

L'incendie le plus meurtrier depuis plus de dix ans

Selon l'Agence France-Presse, il n'y avait pas eu d'incendie aussi meurtrier en France depuis celui survenu le 4 septembre 2005, dans un immeuble d'habitation à L'Haÿ-les-Roses (Val de Marne), faisant 18 morts. Cette année-là, en France, plusieurs incendies avaient ravagé des immeubles et des hôtels vétustes, causant des bilans tragiques. Le plus grave d'entre eux avait été celui de l'hôtel Paris-Opéra, un hôtel d'hébergement d'urgence, qui avait provoqué la mort de 24 personnes, dont 11 enfants.

Et toujours d'après l'AFP, il n'y avait pas eu d'incendie aussi grave dans un bar depuis celui de Saint-Laurent-du Pont (Isère), qui avait provoqué la mort de 146 personnes, en novembre 1970.