"Où tu veux, quand tu veux" : un Noël de clash entre Booba et Kaaris avant un hypothétique combat sur un ring

Les deux rappeurs ont été condamnés à de la prison avec sursis pour s'être battus dans l'aéroport d'Orly le 1er août. Aujourd'hui, Booba a proposé un duel sur un ring à Kaaris. Voici, en quatre rounds, la chronologie de ce nouvel épisode de leur rivalité.

Capture d\'écran d\'une vidéo du compte Instagram de Booba, où le rappeur défie Kaaris, le 25 décembre 2018. 
Capture d'écran d'une vidéo du compte Instagram de Booba, où le rappeur défie Kaaris, le 25 décembre 2018.  (INSTAGRAM / FRANCEINFO)

C'est Noël et Booba et Kaaris ne se font pas de cadeaux. Les deux rappeurs se sont à nouveau défiés sur Instagram, mardi 25 décembre, pour organiser un combat sur un ring. Dans un mélange d'insultes et de prise de rendez-vous, les deux hommes ont expliqué vouloir en venir aux mains lors d'un duel pour solder leurs comptes, quelques mois après leur condamnation à dix-huit mois de prison avec sursis pour leur rixe dans l'aéroport d'Orly

Car le différend entre Booba et Kaaris ne date pas d'hier. Les deux hommes ont collaboré sur le titre Kalash en 2012, puis leurs relations se sont détériorées jusqu'à ce qu'ils deviennent les frères ennemis les plus célèbres de la scène rap nationale. Pendant plusieurs années, les deux rappeurs se sont échangés des menaces sur les réseaux sociaux, Booba allant jusqu'à décapiter symboliquement Kaaris dans son clip d'animation qui accompagne le morceau Gotham. Nouveau regain de tension ou épilogue d'une guerre fratricide ? Franceinfo raconte ce dernier échange entre les deux rappeurs. 

Round 1 : Booba propose à Kaaris un combat sur un ring

Comme souvent avec Booba, tout commence sur Instagram. La rappeur de 42 ans a posté un extrait d'une ancienne vidéo de Kaaris où celui-ci le menace avec un message défiant ce dernier à l'affronter dans un combat de boxe. "Je suis prêt à le prendre sur un ring en boxe thaï ou boxe anglaise en 10 rounds. Gants de boxe ou de MMA au choix. Je suis sûr qu’on peut remplir Bercy les doigts dans le nez", écrit le rappeur, précisant qu'il est "très sérieux". 

Au passage : le "Duc de Boulogne" adresse une petite provocation à son homologue de Sevran (Seine-Saint-Denis) : "On pourrait reverser les fonds à une association ( à définir ) et aussi reverser une partie à Armand – l'un des prénoms de Kaaris – pour qu’il puisse payer son amende de 50 000 euros puisque son nouvel album ne vendra pas grand-chose, vu son niveau actuel."

Capture d\'écran du compte Instagram de Booba.
Capture d'écran du compte Instagram de Booba. (INSTAGRAM)

Round 2 : Kaaris répond par l'affirmative et menace Booba

La réponse de Kaaris ne se fait pas attendre. Deux heures après la proposition de Booba, la rappeur de Sevran publie à son tour un post sur le réseau social Instagram, nettement plus insultant (nous avons masqué une partie du texte en raison de son caractère injurieux). 

"Je te propose un octogone, sans arbitre sans règles", affirme Kaaris, dans une référence aux rings de MMA (Mixed Martial Art, un sport de combat dont les compétitions sont interdites en France). Et d'ajouter, au milieu d'insultes en tous genres : "Je te brise les os."

Capture d\'écran du compte Instagram de Kaaris. 
Capture d'écran du compte Instagram de Kaaris.  (INSTAGRAM)

Round 3 : Booba contre-attaque et veut fixer un rendez-vous

"Ok Armand, tu proposes un octogone sans règle, c'est quand tu veux, frère." Dans une nouvelle vidéo postée sur Instagram, Booba demande à fixer un rendez-vous. "On attend la date, l'heure, le jour", lance-t-il avant de menacer (et d'insulter) Kaaris. 

Capture d\'écran du compte Instagram de Booba. 
Capture d'écran du compte Instagram de Booba.  (INSTAGRAM)

Acte 4 : Kaaris hausse le ton et multiplie les insultes

Le ton (presque cordial) du début de l'échange n'est plus. Pendant près d'une minute, Kaaris insulte son ancien mentor avec véhémence dans une nouvelle vidéo et revient sur leur rixe dans l'aéroport d'Orly : "Vous étiez trois fois plus nombreux et vous êtes parti en ITT (interruption de temps de travail)". "Où tu veux, quand tu veux", conclut-il avant de l'insulter à nouveau. 

Capture d\'écran du compte Instagram de Kaaris.
Capture d'écran du compte Instagram de Kaaris. (INSTAGRAM)