RER D : une rame attaquée dimanche entre deux gares de l'Essonne

L’affaire est restée très discrète mais l’enquête a été confirmée mardi. Des passagers du RER D en région parisienne ont été attaqués dimanche par une vingtaine d'individus.

(La police enquête après le vol de passagers dimanche dans une rame du RER D dans l'Essonne © MaxPPP)

Les passagers d'une rame du RER D ont été attaqués par une vingtaine d'individus dimanche dernier à l'aube. La bande de voleurs est passée à l’acte à Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne. Il n’y a pas eu encore d’interpellations. La thèse privilégiée par les enquêteurs est celle d'une attaque spontanée, sans préparation.

Une attaque entre deux gares

Peu après 5 h dimanche matin, les quelques passagers à bord du RER D circulant en direction de Paris ont été tirés de leur somnolence par la rapidité et la violence de l'attaque. Une vingtaine d'hommes au visage découverts rentrent alors dans le train en gare de Juvisy-sur-Orge. Une fois le train reparti, la bande se scinde en deux groupes et se met à dépouiller les passagers. Les agresseurs ne sont pas armés mais ils font preuve de violence quand plusieurs personnes refusent de leur donner leur téléphone portable. Certains assaillants n'ont pas hésité à les frapper. Le temps que le conducteur se rende compte de l'attaque, la bande est déjà descendue à la gare de Vigneux-sur-Seine.

Des vidéos exploitables

Mercredi, seules six plaintes avaient été rassemblées par la sûreté régionale des transports. Elle espère que d'autres plaignants se manifestent. L’enquête continue sur la base des vidéos des caméras de surveillance qui ont filmé la scène, dans l'espoir d'identifier les délinquants et de déterminer leurs rôles respectifs.