L'adolescente tuée par un requin à La Réunion nageait près du rivage

Cette attaque mortelle, la première sur l'île depuis le mois de mai, est survenue lundi à Saint-Paul, alors que l'adolescente se baignait à 5 mètres de la plage. 

Un gendarme observe la plage de l\'île de La Réunion où une adolescente est morte tuée par un requin, le 15 juillet 2013.
Un gendarme observe la plage de l'île de La Réunion où une adolescente est morte tuée par un requin, le 15 juillet 2013. (H.DEBEUX / REUNION 1ERE)

La jeune fille se baignait devant un restaurant de Saint-Paul, à quelques mètres seulement de la plage, quand elle a été attaquée par un squale. Une adolescente de 15 ans, en vacances sur l'île de La Réunion, est morte, lundi 15 juillet en début d'après-midi, à la suite d'une attaque de requin, rapportent nos collègues de Réunion 1ère. C'est la seconde attaque mortelle sur l'île depuis le début de l'année. Les attaques de baigneurs sont très rares, les surfeurs et bodyboarders étant plus souvent pris pour cibles. 

A moins de 5 mètres du rivage

"Aux alentours de 14h15 [12h15 à Paris], une baigneuse équipée d'un masque et d'un tuba a été victime d'une attaque de requin à quelques mètres du rivage, à proximité du cimetière marin de Saint-Paul", a expliqué la préfecture. Selon Gina Hoarau, directrice de la sécurité publique à Saint-Paul, l'adolescente a été attaquée et tuée alors qu'elle nageait à moins de 5 mètres du rivage.

Elle se baignait avec une autre jeune fille de son âge, qui venait de sortir de l'eau quand le drame s'est produit. "Les conditions de cette attaque sont surprenantes. On ne pensait pas qu'un requin pouvait venir si près de la côte", a expliqué Gina Hoarau. Selon Serge Leplège, responsable de l’association Prévention requins Réunion (PRR), cité par Le Nouvel Observateur, la victime "avait de l’eau jusqu’aux genoux ! (…) Et on nous dit encore que l’homme n’est pas rentré dans [la] chaîne alimentaire [du requin] ?" 

Une partie du corps recherchée

La préfecture indique que le squale a emporté une partie du corps de la victime. "Des recherches ont été entreprises par les pompiers, des maîtres-nageurs sauveteurs, un hélicoptère de la gendarmerie", a ajouté Gina Hoarau.

Selon le site d'information local Clicanoo.re, la préfecture avait à nouveau recommandé "la plus grande vigilance en cette période, rappelant que 9 observations de requins avaient été faites sur les deux mois précédents".

Le requin va être chassé 

Arrivé sur place, le préfet, Jean-Luc Marx, a indiqué mettre en place "la mesure de prélèvement après attaque pour permettre aux pêcheurs de chasser le requin à l’origine de [cette nouvelle] attaque", a rapporté le site L'info.re.

Thierry Robert, député MoDem de La Réunion, a signé en mai dernier un arrêté municipal encourageant la pêche aux requins en proposant l'achat des prises par sa commune de Saint-Leu, dont il est maire. L'espèce ciblée est le requin bouledogue, soupçonné d'être à l'origine de la recrudescence des attaques.

Si elle n'est pas interdite, la pêche au requin n'est plus beaucoup pratiquée à La Réunion depuis 2009, la commercialisation des principales espèces consommées étant interdite en raison d'un risque de contamination par la ciguatera, une toxine dangereuse pour l'homme.