Quelles sont les raisons d'un déni de grossesse ?

Après la découverte de cinq bébés congelés jeudi 19 mars en Gironde, une équipe de France 2 revient en détail sur le déni de grossesse.

FRANCE 2
Pour la très grande majorité des femmes, être enceinte signifie un ventre qui s'arrondit. Alors, comment expliquer qu'une femme enceinte puisse ne présenter aucun symptôme visible ? "Même une femme de petite corpulence peut très bien héberger un foetus à terme sans que cela se voit. Tous les symptômes qui viennent de leur bas ventre sont interprétés autrement : j'ai surement pris du poids, des troubles des règles j'en ai toujours eu, des nausées, ça m'arrivait d'en avoir", explique au micro de France 2, le professeur Israel Nisand, gynécologue obstétricien.

Un entourage impuissant

En cas de déni, la mécanique est simple, le foetus se fait tout petit, se blottit contre le dos de la mère et grandit alors dans le sens de la hauteur. Dans le cas d'une grossesse normale, le foetus pousse vers l'avant et le ventre grossit.
Dans ces affaires, l'entourage est totalement dépassé à commencer par le compagnon. Si l'entourage ne s'aperçoit de rien, c'est que les femmes elles-mêmes n'ont pas conscience d'être enceintes. Selon les statistiques, le déni touche une grossesse sur 500.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme enceinte au bord de la mer à Sankt Peter-Ording (Allemagne), le 20 mai 2014.
Une femme enceinte au bord de la mer à Sankt Peter-Ording (Allemagne), le 20 mai 2014. (BODO MARKS / DPA / AFP)