Cet article date de plus de cinq ans.

Trente-trois personnes ont passé la nuit dans des télécabines bloquées au-dessus des glaciers du Mont-Blanc

Soixante-dix-sept autres personnes ont pu être évacuées par hélicoptère auparavant.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les télécabines Panoramic Mont-Blanc, le 5 août 2015. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Trente-trois personnes, dont un enfant de 10 ans, ont passé la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 septembre bloquées dans un téléphérique à plusieurs centaines de mètres au-dessus des glaciers du Mont-Blanc. Ces télécabines sont tombées en panne à la suite d'un incident technique inexpliqué. Elles sont coincées depuis 15h40 sur ce téléphérique de 5 km de long qui relie l'Aiguille du Midi (3 842 mètres) à la Pointe Helbronner (3 462 mètres).

Ces personnes ne devraient pas être secourues avant vendredi matin, à partir de 6h30, si les conditions météorologiques le permettent, a annoncé le préfet du département de Haute-Savoie. Soixante-dix-sept autres personnes ont pu être évacuées par hélicoptère auparavant, dans des conditions difficiles, avant que la nuit interrompe l'opération de secours.

Des secouristes placés dans les cabines

Quatre hélicoptères, français et italien, ont été mobilisés pour l'opération d'évacuation héliportée commandée par le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix. Cinq secouristes, trois gendarmes français et deux Italiens, ont été acheminés auprès des naufragés pour leur venir en aide durant la nuit.

Un gendarme a notamment été déposé dans la cabine qui abrite l'enfant de 10 ans. Les touristes bloqués disposent aussi de couvertures de survie, de barres énergétiques et de bouteilles d'eau, placés en permanence dans les cabines. Les secouristes n'ont cependant pas pu prendre position dans deux grappes de trois télécabines (de quatre places) qui se retrouvent donc "orphelines", selon l'expression du préfet.

Un croisement de câbles à l'origine de la panne

C'est un croisement de câbles intervenu "pour des raisons inexpliquées", mais sans doute dû à une rafale de vent, qui a bloqué ce téléphérique construit dans les années 1950, selon le PDG de la compagnie du Mont-Blanc. Mais les employés de la compagnie n'ont pas réussi à décroiser les câbles, ce qui a déclenché l'opération d'évacuation vers 17 heures.

"La dernière heure a été très, très longue", a raconté un des touristes secourus jeudi soir à la radio France Bleu Pays de Savoie. Là haut, "on essaie d'évacuer mais c'est très difficile. J'ai dû fermer les yeux pendant un bon moment pour essayer de passer à autre chose", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.