Pyrénées-Atlantiques : la cathédrale pillée était pourtant protégée

Dans la nuit de dimanche 3 novembre, la cathédrale d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) a été pillée par des malfaiteurs. Le butin de grande valeur était pourtant protégé par une grille et une alarme.

france 2

Les malfaiteurs sont repartis avec un butin inestimable. Dimanche 3 novembre, aux alentours de 2 heures, des individus se sont introduits dans la cathédrale d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) pour y piller des objets d'art. Ces derniers étaient pourtant protégés par une grille en métal dont les voleurs ont scié les barreaux. "Et surtout par un système d'alarme qui a fonctionné, c'est d'ailleurs cette alarme qui a été entendue par les riverains qui ont appelé la gendarmerie", rapporte la journaliste Marie-Candice Delouvrié en duplex sur place.

Un premier vol il y a quarante ans

Les malfaiteurs, dont on ignore le nombre, ont pu prendre la fuite avant que les gendarmes arrivent. Il y a une quarantaine d'années, la cathédrale avait déjà été victime d'un vol. Les objets avaient été retrouvés par un antiquaire. "Le mode opératoire était bien sûr beaucoup moins spectaculaire", conclut Marie-Candice Delouvrié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans la nuit de dimanche 3 novembre, la cathédrale d\'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) a été pillée par des malfaiteurs. Le butin de grande valeur était pourtant protégé par une grille et une alarme.
Dans la nuit de dimanche 3 novembre, la cathédrale d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) a été pillée par des malfaiteurs. Le butin de grande valeur était pourtant protégé par une grille et une alarme. (france 2)