Cet article date de plus de quatre ans.

Pyrénées-Atlantiques : un homme se rend après s'être retranché pendant plus de 30 heures chez lui

Les négociations avec le GIGN avaient commencé vendredi 31 août dans la soirée. L'homme souffre de troubles psychologiques.

Article rédigé par
avec France Bleu Béarn - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Labastide-Cézéracq (Pyrénées-Atlantiques). (GOOGLE MAPS)

Après plus de 30 heures de négociations menées par le GIGN, l'homme de 62 ans qui s'était retranché chez lui à Labastide-Cézéracq (Pyrénées-Atlantiques), près de Pau, s'est rendu. Il a été transporté dans un hôpital psychiatrique, dans la nuit de samedi à dimanche 2 septembre, rapporte France Bleu Béarn.

L'intervention du GIGN avait débuté vendredi vers 19 heures dans le village de 560 habitants, afin de raisonner cet homme souffrant de troubles psychologiques et  armé d'un fusil. À l'avant-veille de la rentrée scolaire, la cour de l'école s'était transformée en camp de base pour les forces de l'ordre.

Le forcené s'est finalement rendu vers 3 heures du matin, dans la nuit de samedi à dimanche. Il n'a pas été blessé lors de l'intervention des gendarmes.            

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.