Saint-Etienne : 62 tombes d'un cimetière profanées lundi soir, deux jeunes femmes en garde à vue

Des pierres tombales, des stèles et des croix ont été cassées ou abîmées.

Le cimetière de Valbenoîte, à Saint-Etienne, le 7 mai 2019.
Le cimetière de Valbenoîte, à Saint-Etienne, le 7 mai 2019. (DAVID VALVERDE / FRANCE BLEU / RADIO FRANCE)

Soixante-deux tombes du cimetière de Valbenoîte, à Saint-Etienne, dans la Loire, ont été profanées dans la soirée de lundi 6 mai, ont appris franceinfo et France Bleu Saint-Etienne Loire de sources concordantes. Des pierres tombales, des stèles et des croix ont été cassées ou abîmées. Des plaques ont également été dégradées. C'est un témoin qui a prévenu la police, lundi en fin de journée.

Deux jeunes femmes âgées de 14 et 17 ans qui étaient sous l'emprise de l'alcool ont été interpellées sur les lieux vers 18 heures, a indiqué une source policière à franceinfo. Elles ont été placées en garde à vue et ont reconnu les faits. Elles doivent être présentées au parquet de Saint-Etienne mercredi 8 mai.

La mairie a porté plainte

La mairie de Saint-Etienne a porté plainte dans la journée de mardi, précise France Bleu Saint-Etienne Loire. Le cimetière est situé dans le quartier de Valbenoîte, dans le sud de Saint-Etienne.

Entre 2008 et 2014, on a observé une forte recrudescence de profanation de cimetières (+43%), dont la grosse majorité concerne les cimetières chrétiens.