Cimetière juif attaqué : les enquêteurs cherchent des pistes

En direct depuis Sarre-Union (Bas-Rhin), Benjamin Delombre fait un point sur l'enquête après la profanation d'un cimetière juif.

FRANCE 3

À proximité du cimetière juif de Sarre-Union dégradé ce week-end, le journaliste de France 3 nous donne les éléments de l'avancée de l'enquête, à mi-journée ce lundi 16 février.

"C'est le Premier ministre qui l'a annoncé ce matin : aucune piste n'est pourtant privilégiée. Il faut dire qu'on en est encore aux premières investigations, celles du recueil des indices", commente Benjamin Delombre.

"Des gendarmes de la section de recherche de Strasbourg et des spécialistes de l'identification criminelle sont à l'œuvre depuis hier soir. Ils examinent chaque recoin des 300 tombes profanées", poursuit-il.

Plusieurs personnes responsables

"Les dégâts sont colossaux, d'une telle ampleur que les enquêteurs pensent que les faits n'ont pu être commis que par plusieurs personnes", précise le journaliste.

Les enquêteurs ignorent encore l'heure exacte des dégradations. Il faut dire que le lieu est peu fréquenté et relativement caché, ce qui a pu permettre aux profanateurs d'agir sans être remarqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Manuel Valls, le 13 février 2015 à Honfleur (Calvados).
Le Premier ministre Manuel Valls, le 13 février 2015 à Honfleur (Calvados). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)