DIRECT. Procès Cottrez : après le coup de théâtre, suivez la quatrième journée d'audience

Le procès de cette aide-soignante de 51 ans, accusée d'avoir tué huit de ses nouveau-nés entre 1989 et 2007, se tient jusqu'à jeudi devant la cour d'assises du Nord. 

L\'avocat Franck Berton (G.), avec sa cliente Dominique Cottrez au premier jour de son procès, le 25 juin 2015, devant la cour d\'assises du Nord à Douai.
L'avocat Franck Berton (G.), avec sa cliente Dominique Cottrez au premier jour de son procès, le 25 juin 2015, devant la cour d'assises du Nord à Douai. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Coup de théâtre au procès de Dominique Cottrez, jugée pour octuple infanticide. L'ex-aide-soignante de 51 ans a avoué lundi 29 juin avoir menti : jamais elle n'a été violée par son père, ni n'a noué de relation incestueuse avec lui, faisant voler en éclats une pièce maîtresse de sa défense.

 Sous le feu des questions de son propre avocat, et contrairement à ce qu'elle avait toujours affirmé pour sa défense, Dominique Cottrez a reconnu que son père ne l'avait jamais violée. Un rebondissement majeur, qui a poussé la présidente de la cour d'assises à suspendre aussitôt l'audience.

 Les infanticides commis par Dominique Cottrez ont été découverts en 2010, lorsqu'un homme, Léonard Mériaux, a déterré deux cadavres de bébés en bêchant son jardin, à Villers-au-Tertre (Nord). Entendue dans la foulée, Dominique Cottrez a reconnu être la mère de ces deux nouveau-nés, et a aussi avoué avoir dissimulé six autres corps à son domicile. Dominique Cottrez comparaît pour le chef d'assassinat de huit mineurs de moins de quinze ans, pour lequel elle encourt la perpétuité.

La journée de mardi sera consacrée à l'audition d'experts psychiatriques ainsi que des filles de Dominique Cottrez. Celles-ci ont entouré leur mère, en pleurs, pour la consoler, lundi, en fin de journée. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COTTREZ

18h57 : A son procès, Dominique Cottrez détaille les circonstances dans lesquelles elle a tué l'un de ses bébés. Notre journaliste Violaine Jaussent assiste à l'audience.

17h58 : Emeline Cottrez, la fille aînée de Dominique Cottrez, s'exprime au procès de sa mère, poursuivie pour octuple infanticide. Voici le début de son témoignage, à suivre en direct avec notre journaliste Violaine Jaussent.

16h54 : Les experts continuent de se succéder au procès de Dominique Cottrez, poursuivie pour octuple infanticide. Le psychologue Yves Delannoy dresse le portrait de l'accusée. Extraits de l'audience, suivie par notre journaliste Violaine Jaussent.

13h11 : Notre envoyée spéciale Violaine Jaussent continue de suivre le procès de Dominique Cottrez, poursuivie pour octuple infanticide. Après avoir avoué hier qu'elle n'avait pas été violée par son père, contrairement à ce qu'elle disait jusqu'à présent, l'accusée a ce midi reconnu qu'il n'était pas non plus au courant de ses grossesses.

10h52 : Retour aux assises du Nord, où Dominique Cottrez maintient ses propos d'hier et reconnaît avoir menti au début de son procès.

10h10 : C'est reparti à Douai, devant les assises du Nord, où notre envoyée spéciale suit le procès de Dominique Cottrez. Suivez cette quatrième journée d'audience dans notre direct.

10h08 : L'ex-aide-soignante Dominique Cottrez, poursuivie pour un octuple infanticide, a créé la stupeur, hier, en revenant sur ses propos et en affirmant n'avoir jamais eu de relation incestueuse avec son père. Notre journaliste Violaine Jaussent vous raconte ce tournant dans le procès.

(MAXPPP)