Violences policières : trois agents déposent plainte contre un manifestant

La diffusion d'une vidéo montrant un jeune homme frappé au sol par un policier lors d'une manifestation qui s'est tenue samedi 18 janvier à Paris a fait grand bruit. Lundi, le fonctionnaire de police impliqué et deux de ses collègues ont porté plainte contre le manifestant.

FRANCE 2

La garde à vue du manifestant frappé au sol samedi 18 janvier, à Paris, par un fonctionnaire de police, a été levée lundi. Ce dernier va être déféré devant le parquet de Paris, et on en sait désormais plus sur son profil. "Selon nos informations, le jeune homme blessé a 20 ans et il est originaire de la région rennaise (Ille-et-Vilaine). Il a reçu quatre jours d'ITT, notamment pour au moins une blessure au cuir chevelu", explique le journaliste Clément Le Goff, en direct de Paris.

Plusieurs enquêtes ouvertes pour faire la lumière sur les violences

Depuis la diffusion d'une vidéo montrant l'incident, une enquête judiciaire a été ouverte pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique", confiée à l'IGPN. "Dans la matinée, on a appris que trois policiers ont également déposé plainte contre le manifestant. Le policier filmé sur les vidéos amateurs a déposé plainte, notamment pour violences volontaires, parce qu'il accuse le manifestant de lui avoir craché du sang dans la bouche", poursuit le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers se déploient devant le théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, le 17 janvier 2020.
Des policiers se déploient devant le théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, le 17 janvier 2020. (LUCAS BARIOULET / AFP)