Violences policières : Toulouse manifeste sa colère

Au lendemain de la manifestation de 20 000 personnes à Paris, pour demander justice pour Adama Traoré, un nouveau rassemblement a lieu, mercredi 3 juin, à Toulouse (Haute-Garonne). Les précisions de la journaliste Sophie Pointaire, en duplex sur place.

FRANCE 3

Une nouvelle manifestation contre les violences policières a lieu à Toulouse (Haute-Garonne), mercredi 3 juin, au lendemain de celle qui a rassemblé 20 000 personnes à Paris, en l’honneur notamment d’Adama Traoré, décédé lors d’une interpellation en 2016. "Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés place du Capitole, beaucoup de familles et de jeunes filment ce moment à l’aide de leurs téléphones portables. Les prises de parole se succèdent depuis 19 heures. Tous ici dénoncent un racisme latent qui touche également la France et qui concerne principalement des jeunes issus des quartiers", indique la journaliste Sophie Pointaire, en duplex sur place.

"Nous voulons plus de justice pour nos quartiers"

Mais ce sont aussi plus globalement les violences policières qui sont dénoncées ici. "'Nous voulons plus de justice pour nos quartiers', nous disait l’un des organisateurs toulousains. Pour l’instant, tout se passe dans le plus grand calme. La mobilisation se poursuit, avec énormément de prises de parole. Les manifestants continuent d’affluer. Quant aux forces de l’ordre, elles se font extrêmement discrètes", conclut-elle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne), lors des manifestations du 23 février 2019. 
La place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne), lors des manifestations du 23 février 2019.  (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)