VIDEO. Violences policières : "Le ministre de l'Intérieur devrait regarder de plus près ce qui se passe à la préfecture de police de Paris", estime Anne Hidalgo

La maire de Paris, invitée de France Inter mercredi matin,appelle à revenir à la "doctrine Grimaud" de maintien de l'ordre.

FRANCE INTER

"Il y a un vrai problème de maintien de l'ordre, a déclaré mercredi 22 janvier sur France Inter la maire de Paris, Anne Hidalgo, candidate à sa succession. Il faudrait que le ministre de l'Intérieur regarde de plus près ce qui se passe aujourd'hui à la préfecture de police de Paris", a-t-elle poursuivi. L'élue socialiste réagissait aux récentes polémiques sur le comportement des forces de l'ordre, notamment une vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier samedi dernier.

"Il faut absolument que le préfet de police de Paris revienne à la doctrine Grimaud, le préfet de police de 1968, qui a été un des penseurs de la doctrine en matière de maintien de l'ordre", a poursuivi Anne Hidalgo. Le 13 janvier dernier, le directeur général de la police nationale, Eric Morvan, avait rappelé les instructions données par le préfet Maurice Grimaud dans sa lettre aux policiers fin mai 1968. Cette lettre est restée célèbre avec cette phrase: "Frapper un manifestant tombé à terre, c'est se frapper soi-même".

Suite aux incidents des dernières semaines, Marine Le Pen (RN) et Jean-Luc Mélenchon (LFI), notamment, ont une nouvelle fois demandé la démission du préfet de police de Paris Didier Lallement. "Je ne demande pas de sanction, simplement qu'on revienne à la doctrine Grimaud", a réclamé pour sa part Anne Hidalgo.

Par ailleurs, Anne Hidalgo a relevé un problème "d'augmentation extrêmement important de l'insécurité routière, des vols à la tire et des cambriolages. Tout cela relève des pouvoir de la police nationale", a-t-elle conclu. 

Anne Hidalgo était l\'invitée de France Inter mercredi 22 janvier. 
Anne Hidalgo était l'invitée de France Inter mercredi 22 janvier.  (FRANCE INTER / RADIOFRANCE)