Cet article date de plus d'un an.

Police : des techniques d'arrestation en question

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Police : des techniques d'arrestation en question
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

De nombreuses techniques sont possibles pour arrêter un individu. Ces derniers jours, certaines ont été remises en question, jusqu'au plus haut sommet de l'Etat.

La prise de coup, ou clé de bras. Voici la technique désormais interdite pour les interpellations. Nous avions filmé un exercice il y a trois ans à l’école de police. Ce geste, le formateur le jugeait dangereux si mal maîtrisé. Selon les forces de l’ordre, cette méthode était aussi utile pour maîtriser un individu trop grand ou trop agité. Alors, par quoi la remplacer ?

Les dangers du pistolet à impulsion électrique 

L’une des pistes envisagée par le ministère de l’Intérieur est d’augmenter le recours au pistolet à impulsion électrique. L’usage est déjà encadré : impulsion de 5 secondes maximum, répétition seulement si "indispensable", et pas de tir au coup et à la tête. Cette arme, a priori non létale, peut provoquer de graves séquelles ou un décès en cas de mauvaise utilisation. Lundi 8 juin, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a pris la parole. Mais pourquoi Emmanuel Macron ne s'exprime-t-il pas sur ce sujet ? "Notamment parce qu'il déteste s'exprimer en étant pressé par les événements", indique Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du journal de 20 Heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences policières

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.