"Ne trahissez jamais votre engagement, ne déviez pas de la ligne républicaine !", écrit le préfet de police de Paris Didier Lallement à ses troupes

Le préfet de police de Paris demande aux policiers sous son autorité de tenir "la ligne républicaine jusqu'au bout", dans une lettre adressée à chacun d'eux, avant de nouvelles manifestations samedi contre les violences policières.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Didier Lallement, préfet de police de Paris, le 15 octobre 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Alors que de nouvelles manifestations sont prévues samedi 28 novembre en France contre la proposition de loi Sécurité globale et les violences policières, le préfet de police de Paris, Didier Lallement a écrit à ses troupes vendredi soir, un courrier que franceinfo a pu consulter. "Quelles que soient les difficultés auxquelles vous êtes confrontés dans vos fonctions, ne trahissez jamais votre engagement !", a appelé le préfet.

L'opposition à la loi Sécurité globale est exacerbée par une série d'affaires de violences policières, dont le passage à tabac du producteur Michel Zecler, rendu public grâce à la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux. Le préfet demande aux policiers de ne pas "dévier de la ligne républicaine". Le faire, c'est "renier ce que nous sommes, c'est ébranler le pacte de confiance qui nous unit à nos concitoyens, c'est perdre le sens de notre mission".

"Être un chef, c'est montrer l'exemple"

Didier Lallement "attend donc de chacun qu'il tienne cette ligne jusqu'au bout" et encore plus des cadres. "Être un chef, c'est montrer l'exemple en ayant le courage de ne jamais céder à la facilité. C'est savoir dire à ceux qui sont placés sous son autorité, et qui ont la tentation d'oublier ce qu'ils sont, pourquoi ils ont tort et à quel point ils se fourvoient. L'exigence que je place en vous, je me l'impose aussi", écrit le préfet de police de Paris. Il rappelle sa "confiance" envers les policiers. Il assure pouvoir "compter sur la probité, le sens de l'honneur et l'éthique". 

"Dans les prochains jours, les prochaines semaines, les prochains mois, nul doute que vous serez confrontés à la difficulté, aux doutes, voire à la colère ou à la peur. Je sais pourtant que vous vous réaliserez, en hommes et femmes de caractère", conclut Didier Lallement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.