Mort d'Adama Traoré : Assa Traoré porte plainte contre une juge d'instruction, notamment pour "dissimulation de preuves"

Assa Traoré s'est rendue également mardi matin au tribunal correctionnel de Paris pour demander à avoir accès au dossier.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Assa Traoré et son avocat maître Yassine Bouzrou, au tribunal correctionnel de Paris, le 6 mai 2021.   (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Dans l'affaire Adama Traoré, mort le 19 juillet 2016 lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise par trois gendarmes, sa sœur Assa Traoré a déposé, lundi 27 septembre, une plainte contre une juge d'instruction en charge de cette enquête pour "dissimulation de preuves, faux en écritures publiques et tentative d'escroquerie au jugement", a appris franceinfo.

Dans cette plainte que franceinfo a pu consulter mardi, Assa Traoré déclare se constituer partie civile dans cette nouvelle procédure liée au rapport d'expertise réalisé par des médecins belges "à la demande des magistrats instructeurs", détaille-t-elle. Rendue le 13 janvier 2021, cette expertise avait conclu qu'Adama Traoré avait été victime d'une "asphyxie de contrainte" provoquée par une "compression thoraco-abdominale" après des "manœuvres d’immobilisation à caractère potentiellement asphyxiant", lors de son interpellation par les trois gendarmes.

Plus de cinq mois après cette première expertise, le 29 juin 2021, la juge d'instruction Françoise Foltzer avait à nouveau saisi ces experts belges pour "effectuer un complément d'expertise". C'est dans ce cadre qu'elle a présenté aux experts médicaux un dossier médical d'accident de travail d'Adama Traoré en leur demandant selon les termes de la plainte "d’indiquer si ces éléments étaient de nature à modifier les conclusions de leur précédente expertise".

Pour la famille Traoré, ce dossier médical d'accident travail "apparu cinq ans après la mort d'Adama Traoré", ne figure pas dans le dossier d'instruction. Françoise Foltzer a par ailleurs rejeté, le 17 septembre une demande d'ouverture de ces scellés, qui avait été déposée par l'avocat de la famille d'Adama Traoré.

"C’est la première fois de ma carrière que l’on me refuse l’accès à un dossier. Je pense que mes clients ont raison de dénoncer ce qui pourrait être de la dissimulation de preuves ou des faux"

Me Yassine Bouzrou, avocat de la famille Traoré

franceinfo

Yassine Bouzrou, avocat de la famille Traoré, accuse la juge d'instruction d'entreprendre "des manœuvres illégales que nous avons malheureusement déjà vues dans ce dossier".

Sur son compte Instagram, Assa Traoré, a été filmée mardi alors qu'elle se trouvait au tribunal judiciaire de Paris, avec ses soutiens, pour réclamer l'accès aux nouveaux éléments apportés par la juge. Selon elle, cette nouvelle expertise réclamée par la juge d'instruction "vise à remettre en cause les conclusions de l'expertise précédente".

Elle accuse la justice d'exercer des pressions sur les experts médicaux, "en utilisant des éléments qui ne figurent pas dans le dossier d'instruction" et auxquels les parties civiles n'ont pas accès. "Nous n'avons jamais entendu parler de cet accident du travail", dénonce la famille Traoré. Si nous ne pouvons pas "avoir accès à ce prétendu dossier médical et que Madame Foltzer refuse de nous y donner accès, les parties civiles pensent qu’il n’existe pas ou qu’il s’agit de documents falsifiés".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences policières

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.