"Je récuse le terme de 'violences policières', la violence est d'abord dans la société", affirme Emmanuel Macron

Le chef de l'Etat s'exprimait ce jeudi après-midi au festival de la BD d'Angoulême, en Charente. 

Emmanuel Macron à Angoulême (Charente), le 30 janvier 2020. 
Emmanuel Macron à Angoulême (Charente), le 30 janvier 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Depuis le Festival de la BD d'Angoulême (Charente), Emmanuel Macron a réagi, jeudi 30 janvier, à la photo sur laquelle on le voit poser avec un T-shirt "LBD 2020" que lui a offert le dessinateur Jul pour dénoncer les violences policières. 

"Nous sommes en désaccord mais (...) on est dans une société libre dans laquelle on peut poser avec un T-shirt avec lequel on n'est pas d'accord. Ce T-shirt dit que dans notre pays, la liberté d'expression est protégée", a affirmé le chef de l'Etat sur BFMTV. "Quand des violences ont lieu, les policiers doivent être sanctionnés si leurs actes sont avérés. Mais je récuse le terme de 'violence policière', la violence est d'abord dans la société", a-t-il ensuite ajouté. 

Emmanuel Macron a ensuite précisé : "A chaque fois qu'il y a des actes de policiers ou de gendarmes qui ne respectent pas la déontologie je souhaite qu'il soient poursuivis, sanctionnés de manière exemplaire."