Gérald Darmarnin renouvelle sa "confiance" au préfet de police de Paris Didier Lallement, après des rumeurs d'éviction

Le ministre de l'Intérieur a démenti les informations de plusieurs médias selon lesquelles le préfet de police de Paris serait sur la sellette. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Didier Lallement, le préfet de police de Paris, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), le 5 juillet 2020. (THOMAS COEX / AFP)

"Il n'y a aucune difficulté avec le préfet de police de Paris"Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a renouvelé mardi 21 juillet sa "confiance" à Didier Lallement, après des rumeurs d'éviction de ce haut fonctionnaire controversé. "Il n'a pas été envisagé un changement du poste de préfet de Paris", a assuré Gérald Darmanin à l'AFP. 

Depuis mardi, les rumeurs sur une éviction du préfet de police de Paris vont bon train, après la publication de deux articles dans Le Point et Le Canard enchaîné, laissant présager un départ de Didier Lallement de la tête préfecture de police de Paris.

Le préfet de 63 ans a pris les commandes de la préfecture de police de Paris en mars 2019, en plein mouvement des "gilets jaunes". Sa gestion du maintien de l'ordre dans la capitale et les nombreuses accusations de violences policières lui ont valu de vives critiques dans l'opposition, et plus particulièrement à gauche. 

Plusieurs polémiques

Depuis son entrée en fonction, Didier Lallement a fait face à plusieurs polémiques et controverses, dont celle autour de Cédric Chouviat, un livreur mort à Paris en janvier à l'issue d'un banal contrôle de police. Trois policiers ont été mis en examen le 16 juillet pour "homicide involontaire" dans cette affaire.

Pendant le confinement, le préfet de police de Paris avait également reçu une vague de critiques pour avoir dressé un lien entre le nombre de personnes hospitalisées en réanimation et le non-respect des mesures restrictives de sortie. Des propos qui avaient suscités de vives réactions dans l'opposition, obligeant Didier Lallement à s'excuser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.