Evacuation d'un camp de migrants à Paris : "On voit des gestes inappropriés de la part de certains gendarmes ou policiers", reconnaît David Le Bars

Le secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN) estime que ce sont des images qui "nuisent à l'ensemble de l'institution".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
David Le Bars, secrétaire général du Syndicat des commissaires de la police nationale. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Effectivement, on voit des gestes inappropriés de la part de certains gendarmes ou policiers face à des journalistes, à des migrants", a reconnu sur franceinfo David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), après l'évacuation d'un camp de migrants lundi soir place de la République à Paris.

"Il faut impérativement garder son sang-froid et surtout on ne peut faire usage d'une force que si elle est légitime."

David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale

à franceinfo

Gérald Darmanin a trouvé les images "choquantes". Il a réclamé un rapport au préfet de police de Paris Didier Lallemand. "Certaines images posent questions", a convenu David Le Bars : "Je pense à des gestes gratuits qui sont de l'ordre du croche-pied qui est fait à quelqu'un qui court pour le faire chuter ou à des coups portés à des journalistes qui sont là pour faire leur travail et qui visiblement, c'est l'enquête qui va le démontrer, ne semblent pas user d'une force illégitime face aux gendarmes ou aux policiers. Ces images nuisent à l'ensemble de l'institution".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.