VIDEO. Marseille veut équiper ses policiers municipaux d'armes létales

Longtemps opposé à cette idée, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin souhaite équiper la police municipale d'armes à feu, après les récents attentats. L'édile veut tout de même prendre le temps de former les agents.

France 2

La police municipale de Marseille, la plus importante de France (plus de 400 agents), va être équipée d'armes à feu, comme les officiers de la police nationale.

Jusqu'à présent, la panoplie des agents de la police municipale comprenait matraques, tasers et flashball. C'est trop peu selon certains d'entre eux, alors que leurs missions sont plus dangereuses qu'auparavant. "C'est sûr que l'arme létale serait une sécurité supplémentaire", confie à France 2 un policier municipal.

Longtemps, Jean-Claude Gaudin a été contre cette idée. Mais depuis les attentats début janvier, le maire a changé d'avis, tout en conservant une retenue : "Il nous faut le temps de la préparation, de la formation. Je ne veux pas de bavure. Par conséquent, on s'appliquera à bien former nos policiers municipaux".

"Il faut les armer"

Le délai de formation serait d'au moins un an. Le ministère de l'Intérieur soutient l'idée, tandis que la plupart des Marseillais approuvent. "Ils ne peuvent pas se défendre ! Il faut les armer", assure un riverain. "Les pauvres, ils se font tirer dessus aussi", renchérit une femme.

Quelques élus n'adhèrent pas. "Je pense que même avec de la formation, tout le monde ne peut pas forcément être armé avec des armes létales", déclare Jean-Marc Coppola, conseilleur municipal Front de gauche.

Dans la région, huit policiers municipaux sur dix disposent déjà d'un taser ou d'un flashball. C'est un record en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers déployés à Paris lors de la marche républicaine, le 11 janvier 2015.
Des policiers déployés à Paris lors de la marche républicaine, le 11 janvier 2015. (AURÉLIEN MORISSARD / CITIZENSIDE.COM / AFP)