Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le patron de la police judiciaire en garde à vue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Bernard Petit, le patron du 36 quai des Orfèvres a été mis en garde à vue mercredi 4 février. Il est soupçonné d'avoir violé le secret de l'instruction.

La police judiciaire parisienne est au cœur d’un scandale. Le patron du 36 quai des Orfèvres, Bernard Petit, est en garde à vue ce mercredi 4 février. Il aurait donné des informations importantes à Christian Prouteau, son homologue du GIGN qui était visé par une affaire d’escroquerie. Il l'aurait prévenu notamment de son futur placement en garde à vue.

"je serai d'une fermeté absolue"

Christian Prouteau est aussi l’ami de Christophe Rocancourt, surnommé "l’escroc des stars". La police des polices a perquisitionné les locaux de la police judiciaire parisienne ce matin. L’avocat de Christophe Rocancourt affirme que son client ignorait tout.
"Si au terme de ces gardes à vue, il devrait confirmer que des manquements graves ont été commis par des policiers ou d’anciens policiers, je serai d’une fermeté absolue", a prévenu le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.