Val-d’Oise : cinquième nuit de tension à Argenteuil

Trois personnes ont été interpellées après une nouvelle nuit de tension à Argenteuil (Val-d'Oise). La situation était tout de même moins tendue ce jeudi 21 mai, alors que les avocats de la famille de la victime ont été reçus par le procureur de Pontoise.

Première nuit de tension après la mort de Sabri, le 18 mai 2020.
Première nuit de tension après la mort de Sabri, le 18 mai 2020. (MICKAEL SIZINE / MAXPPP)

Des échauffourées ont à nouveau éclaté, dans la nuit de jeudi 21 à vendredi 22 mai, à Argenteuil (Val-d’Oise), entre des habitants du quartier et les forces de l’ordre, a appris franceinfo de sources concordantes. Il n’y pas eu de blessé. Trois personnes ont été interpellées, mais la situation était moins tendue que les nuits précédentes, a précisé le parquet de Pontoise à franceinfo. Les débordements, plus légers, étaient également plus localisés.

Les forces de l’ordre avaient de nouveau mobilisé un très important dispositif de 260 policiers et gendarmes, qui ont commencé à intervenir vers 19h. Le calme est revenu vers 1h30 du matin. C’est la cinquième nuit consécutive de violences depuis la mort, d’un jeune homme de 18 ans, Sabri, qui a percuté un poteau alors qu’il roulait, sans casque, à moto.

Des milliers de participants à une marche blanche

Une enquête a été ouverte par le parquet de Pontoise pour établir les circonstances de l’accident, alors que des habitants - et les proches du jeune homme - estiment qu’un patrouille de la BAC qui était présente à proximité a pu provoquer cet accident. Rien, à ce stade de l’enquête, ne va dans ce sens, selon le parquet.

Les avocats de la famille du jeune ont été reçus mercredi 20 mai par le procureur de la République de Pontoise, a appris franceinfo de source judiciaire. Jeudi après-midi, des milliers de personnes se sont réunies dans les rues d’Argenteuil pour une marche blanche en mémoire de Sabri.