Thaïlande : la réalité virtuelle pour mieux affronter le chaos réel

En Thaïlande, les autorités doivent être formées pour intervenir en cas d'urgence, comme après un attentat ou une catastrophe naturelle. Elles ont pour cela recours à la réalité virtuelle.

FRANCEINFO

Ces policiers thaïlandais ne jouent pas à un jeu vidéo, mais suivent une formation pour les préparer à l'identification des victimes. "On a besoin de former nos équipes pour les opérations de secours et de collecte des corps et des objets qui aident à l'identification", explique le major général Nithi Bundhuwon, chef du département catastrophe et identification. "La réalité virtuelle peut beaucoup nous aider", assure-t-il.

"Ils peuvent avoir un avant-goût"

Les secouristes sont immergés dans des scènes de chaos très réalistes, comme après un tsunami ou un attentat. "Avec cette simulation, ils peuvent avoir un avant-goût, que ça ne va pas être propre, que ça ne va pas être sympa, ça ne va pas être dans une salle de classe, ça ne pas être que des mannequins blancs et de beaux équipements", explique Ivette Kovari, experte en médecine légale. La réalité virtuelle est de plus utilisée dans un but de formation. Ce "jeu vidéo", si on peut l'appeler comme cela, a été mis au point par la Croix-Rouge internationale.

En Thaïlande, les autorités doivent être formées pour intervenir en cas d\'urgence, comme après un attentat ou une catastrophe naturelle. Elles ont pour cela recours à la réalité virtuelle.
En Thaïlande, les autorités doivent être formées pour intervenir en cas d'urgence, comme après un attentat ou une catastrophe naturelle. Elles ont pour cela recours à la réalité virtuelle. (FRANCEINFO)