Refus d'obtempérer à Paris : une information judiciaire ouverte à l'encontre des trois policiers ayant tiré sur un véhicule et tué la passagère

Les trois policiers, deux hommes et une femme, étaient auditionnés depuis dimanche après-midi à l'IGPN pour "violence avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique". Ils sont ressortis libres de garde à vue ce mardi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un policier à Paris, le 26 avril 2022.  (THOMAS COEX / AFP)

Les trois policiers qui ont tiré samedi à Paris lors d'un contrôle sur une voiture qui aurait foncé sur eux, tuant par balle la passagère et blessant grièvement le conducteur, étaient sortis libres, mardi 7 juin de garde à vue, selon leur avocat. Une information judiciaire a été ouverte à leur encontre pour "violences volontaires", a annoncé le tribunal judiciaire de Paris quelques heures plus tard. L'objectif de l'enquête est de "retracer avec précision le déroulement des faits et de déterminer les circonstances exactes d'usage de leur arme par les policiers", explique la procureure de la République de Paris. L'enquête a été confiée à un juge d'instruction. Un appel à témoin sera lancé dès ce mardi par l'IGPN.  

"Après deux jours de garde à vue au cours desquels mes clients ont pleinement coopéré avec les enquêteurs, ils sortent libres de toute charge (...). L'enquête va se poursuivre sous une autre forme et ils donneront tous les éléments de réponse afin que la vérité se manifeste pleinement", a déclaré Me Laurent-Franck Liénard à l'AFP.

Par ailleurs, le parquet de Paris précise que le conducteur du véhicule que les policiers accusent de leur avoir foncé dessus a été à son tour placé en garde à vue ce mardi. Il l'avait déjà été brièvement lundi mais l'audition avait été interrompue en raison de son état de santé. Cet homme âgé de 38 ans est visé par une enquête de flagrance pour "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique".

La passagère a été touchée à la tête 

Les trois policiers, deux hommes et une femme, étaient auditionnés depuis dimanche après-midi à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour "violence avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique". Le conducteur et la passagère assise à l'avant ont été gravement blessés par les tirs des policiers et ont été tous les deux transportés à l'hôpital. La passagère, touchée à la tête, est morte des suites de ses blessures le lendemain, à l'hôpital, a appris franceinfo auprès du parquet. 

Parallèlement, une autre enquête est ouverte pour "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique", mais le conducteur, grièvement blessé par balle au thorax, n'a pas pu être entendu par la police judiciaire jusqu'à présent.

Ces faits surviennent un mois et demi après la mise en examen pour "homicide volontaire" d'un policier, soupçonné d'avoir tué avec une arme automatique le conducteur et le passager avant d'une voiture qui aurait forcé un contrôle sur le Pont-Neuf à Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.