Cet article date de plus de quatre ans.

Radars : interdire les avertisseurs ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Radars : interdire les avertisseurs ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En France, un sénateur vient de proposer de rendre illégales toutes les applications qui permettent de détecter les radars. Est-ce possible ?

Embarqués dans nos voitures, ils signalent à l'avance les radars automatiques, des contrôles de police ou même des radars mobiles. Boîtiers, applications sur smartphone : aujourd'hui, 20 millions d'automobilistes utilisent des avertisseurs et avouent qu'ils sont bien utiles pour éviter les contraventions. On pourrait croire tous ces dispositifs qui déjouent les radars hors la loi, mais surprise, la plupart sont légaux.

Un problème pour les forces de l'ordre

Faire des appels de phares, c'est légal, utiliser les réseaux sociaux pour indiquer les contrôles, légal. Aujourd'hui, seuls les brouilleurs et les détecteurs d'ondes sont interdits, mais les applications qui nous avertissent sont encore une fois légales. A une condition : indiquer une zone de danger pas seulement l'emplacement des radars. La légalité de ces applications, c'est pourtant bien le problème des forces de l'ordre. En signalant la position des contrôles, ces avertisseurs les rendent moins efficaces. Pour les associations de défense des victimes de la route, aucun doute, ces dispositifs créent du danger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.