Policiers attaqués à Viry-Châtillon : un rescapé témoigne

Toujours aucune interpellation suite à l'agression de quatre policiers à Viry-Châtillon dans l'Essonne. L'un de ces policiers, blessé aux mains, a accepté de témoigner.

FRANCE 2

Il semble hagard et chancelant. Brûlé, ce policier reçoit les premiers soins avec sa collègue quelques minutes après l'attaque au cocktail Molotov. Ils seront ensuite transportés aux urgences. Sébastien, 38 ans, a été soigné aux mains après avoir étouffé les flammes qui brûlaient son collègue. Samedi 8 octobre, dans l'après-midi, il est en poste dans une des deux voitures de police qui protègent une caméra de surveillance. Subitement, un groupe de délinquants les attaquent.

"Ils ont des projectiles en feu à la main"

"On entend un énorme Boum, un bruit d'impact sur notre gauche. Avec ma collègue on regarde à gauche vers le véhicule de nos deux autres collègues et là on voit qu'ils sont encerclés par des individus habillés en noir. Ils ont des projectiles en feu à la main et les lancent à l'intérieur du véhicule" raconte Sébastien.

Le policier tente alors de démarrer sa voiture, mais le feu se propage partout en quelques secondes : "je me dis que si je ne sors pas, je vais mourir, car des projectiles ont déjà explosé dans mon dos". Sébastien va alors porter secours à l'un de ses collègues : "je lui crie de lever les mains, je lui arrache son polo vers le haut pour le retirer et j'étouffe les flammes". Sébastien est arrêté pour 21 jours, son collègue, lui, est toujours plongé dans le coma.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police brûlée à Viry-Chatillon (Essonne), samedi 8 octobre 2016.
Une voiture de police brûlée à Viry-Chatillon (Essonne), samedi 8 octobre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)