Policier tué : ses collègues lui rendent hommage, Avignon sous le choc

Publié
Policier tué : ses collègues lui rendent hommage, Avignon sous le choc
France 2
Article rédigé par
S. Perez, E. Pelletier, A. Lay, J. Ababsa, P-J. Perrin, M. Le Rue - France 2
France Télévisions

Éric Masson, policier de 36 ans et père de deux enfants, a été abattu de deux balles, mercredi 5 mai, lors d’un contrôle sur un lieu de trafic de drogues, à Avignon (Vaucluse). L’émotion des policiers est immense.

Lentement et en silence, les collègues d’Éric Masson s’approchent de l’endroit où Éric Masson a été abattu en service, mercredi 5 mai. Une rose à la main, c’est un moment de recueillement à la mémoire de ce policier très apprécié de 36 ans. Mercredi soir, c’est un contrôle anti-drogue qui a viré au drame.

Une vente de cannabis entre deux individus et une cliente

Vers 18h30, alors qu’il revient d’une mission anti-stupéfiants, le brigadier est appelé avec son équipage dans le centre d’Avignon (Vaucluse). Sur place, tout est calme, mais un peu plus loin, les policiers assistent à une vente de cannabis entre deux individus et une cliente. Ils suivent l’acheteuse puis la rattrape, leur brassard à la main. "C’est à ce moment-là que deux individus se sont avancés en direction des deux policiers et que l’un d’entre eux (…) aurait demandé ce qu’ils faisaient là. Éric Masson aurait alors décliné sa qualité de policier, mais l’individu à la sacoche s’emparait immédiatement d’une arme de poing et faisait feu sur lui à deux reprises", a relaté Philippe Guémas, procureur de la République d’Avignon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.