Policier boxeur à Quimper : "ce n'était pas un vrai combat", affirme la patronne départementale de la police

Les images ont suscité de vives émotions sur les réseaux sociaux. Une vidéo de quelques secondes dans laquelle on voit un policier et un caïd présumé du quartier de Kermoysan à Quimper se battre avec des gants de boxe. "C'est un assaut entre sportifs qui se connaissent très bien, c'est très consensuel", affirme la patronne départementale de la police sur France Bleu Breizh Izel.

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux et elles pourraient valoir des sanctions à un fonctionnaire de police. On le voit boxer avec un jeune dans un quartier sensible de Quimper, dans le Finistère.
Les images ont fait le tour des réseaux sociaux et elles pourraient valoir des sanctions à un fonctionnaire de police. On le voit boxer avec un jeune dans un quartier sensible de Quimper, dans le Finistère. (FRANCE 3)

"Ce n'était pas un vrai combat", a réagi Nelly Jauneau-Poirier, la directrice de la sécurité publique du Finistère sur France Bleu Breizh Izel dimanche 22 septembre 2019. Elle faisait référance à la publication d'une vidéo sur les réseaux sociaux ces derniers jours dans laquelle on voit un policier disputer un combat de boxe avec un caïd présumé du quartier de Kermoysan à Quimper.

Pour affirmer cela, Nelly Jauneau-Poirier s'appuie sur une autre vidéo, tournée par un policier qui était resté dans la voiture de patrouille tout en filmant son collègue boxeur. Celle-ci est plus longue que celle qui circule sur les réseaux sociaux et on se rend compte que les deux hommes se connaissent déjà.

Une "grosse erreur" d'avoir fait ce combat en uniforme

"Ce n'est pas un combat, c'est un assaut entre sportifs qui se connaissent très bien, puisqu'ils sont dans le même club. Ils se touchent les gants au début et à la fin. Il n'y a pas la moindre lèvre fendue, pas le moindre bleu. On voit bien que c'est très consensuel. Tandis que la vidéo qui circule est très partielle. On a l'impression de quelque chose de violent, alors que ce n'est pas du tout le cas", détaille Nelly Jauneau-Poirier.

Le policier a fait une grosse erreur dans "cette poussée de testostérone", dit-elle. "Le risque majeur qu'il a pris, c'est de faire ce combat en uniforme. Et ce risque est intolérable parce qu'il a engagé l'institution. Il s'est excusé auprès de moi et auprès de ses collègues. La police n'est pas une bande qui s'affronte à une bande rivale."

Ouverture d'une enquête administrative

La préfecture a demandé l'ouverture d'une enquête administrative, en vue d'éventuelles sanctions. Le policier en question, connu pour avoir déjà été décoré par la ville de Quimper, doit être "sanctionné au regard des règles déontologiques, et pas au regard de l'emballement médiatique", analyse Nelly Jauneau-Poirier.

Et conséquence directe de cette vidéo, des jeunes du quartier de Kermoysan ont invectivé des policiers en fin de semaine, pour qu'ils enfilent à leur tour des gants de boxes, comme leur collègue, relate France Bleu Breizh Izel.