Paris : une policière tuée par un collègue

Dimanche 10 mars, une policière a été abattue par l’un de ses collègues d’une balle en pleine tête. Sophie Neumayer explique que la thèse accidentelle est privilégiée.

FRANCE 3

Un drame s’est produit dans les nouveaux locaux du 36, la police judiciaire à Paris. Une jeune policière a été tuée par le tir de l’un de ses collègues. Le policier auteur du tir est en garde à vue. Sophie Neumayer est en direct du siège de la police judiciaire de Paris, dans le 17e arrondissement de la capitale et fait le point sur la situation. "C’est la thèse accidentelle qui est privilégiée", explique la journaliste.

Savoir qui dégaine son arme le plus vite

"Dimanche 10 mars, vers 19 heures, deux collègues de l’unité de surveillance du tribunal de grande instance de Paris, qui se trouve juste à côté, se retrouvent dans leur local, au siège de la police judiciaire de Paris, en fin de service, poursuit Sophie Neumayer. C’est là qu’ils décident de se mesurer pour savoir qui dégaine son arme le plus vite. Le jeu tourne tout de suite au drame, puisqu’un coup de feu part. La gardienne de la paix de 26 ans prend la balle en pleine tête. Son collègue, un adjoint de sécurité de 27 ans auteur du tir est très vite placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances exactes de ce drame." 

Le JT
Les autres sujets du JT
Devant le siège de la police judiciaire, rue du Bastion, à Paris, le 19 octobre 2017.
Devant le siège de la police judiciaire, rue du Bastion, à Paris, le 19 octobre 2017. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)