Paris : un lycéen frappé par un policier, l'IGPN saisie

Ce jeudi 24 mars, alors que des lycéens bloquaient un établissement parisien pour protester contre la loi Travail, l'un d'entre eux a été violemment frappé par un CRS. L'IGPN a été saisie.

FRANCE 3

Ce matin, jeudi 24 mars, alors que des dizaines d'élèves bloquent le lycée Bergson à Paris, la situation devient rapidement tendue avec les forces de l'ordre. Sur des images amateur, on distingue un lycéen couché au sol, encadré par trois policiers.

L'un d'eux lui ordonne de se lever, le jeune homme obtempère et se redresse, quand soudain, un second policier lui porte un coup de poing en plein visage. Le jeune homme tombe. Ses camarades s’indignent. Dans la journée, la vidéo est relayée des centaines de fois sur les réseaux sociaux. 

Bernard Cazeneuve monte au créneau 

Le mineur de 15 ans a été hospitalisé à l'Hôtel-Dieu, il sera entendu demain au plus tard par les enquêteurs. Le ministre de l'Intérieur a réagi ce soir avec fermeté : "Ces images sont choquantes, et ces images m'ont choqué, car elles ne correspondent pas à l'idée qu'une majorité des policiers de France se font de leurs missions et des conditions dans lesquelles ces missions doivent être exercées", a confié Bernard Cazeneuve. En fin d'après-midi, l'IGPN, la police des polices, a ouvert une enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vidéo montre un adolescent se faire frapper par un policier non loin du lycée Bergson de Paris, le 24 mars 2016, en marge de la mobilisation contre la loi Travail.
Une vidéo montre un adolescent se faire frapper par un policier non loin du lycée Bergson de Paris, le 24 mars 2016, en marge de la mobilisation contre la loi Travail. (CR12 C / YOUTUBE)