VIDEO. "Ça dépasse l'entendement" : après une nuit de violences à Nantes, les habitants constatent les dégâts

La ville de Nantes (Loire-Atlantique) s'est réveillée mercredi 4 juillet sous le choc des événements de la nuit, après qu'un homme a été tué par un policier. 

FRANCE 2

Des carcasses de voitures brûlées, des restes de barricades, des magasins vandalisés, encore fumants... Réveil difficile pour les habitants de plusieurs quartiers de Nantes (Loire-Atlantique), après les violences qui ont émaillé la nuit de mardi 3 à mercredi 4 juillet. Les habitants découvrent, sidérés, l'étendue des dégâts. Trois quartiers sensibles de Nantes ont été vandalisés. Mercredi au matin, les incendies n'étaient pas totalement maîtrisés ; les pompiers se sont relayés pour sécuriser les lieux, sous la protection d'un important service de police. 

Les dégâts se chiffrent en millions d'euros

Un peu plus loin, dans ce cabinet médical, le kinésithérapeute est le premier arrivé sur les lieux. Il travaille dans le quartier depuis plusieurs années. Ses salles de soins sont inutilisables. "J'avais des rendez-vous ce matin à 8 heures, j'ai quitté les lieux hier à 20 heures. (...) Je ne comprends pas, on reçoit les gens du quartier, on est bien intégrés dans le quartier. Je pense qu'ils ne s'en prenaient pas à nous personnellement, mais ça dépasse l'entendement. Le résultat, il est là", déplore le praticien Jérémie Bouyer. Pour l'heure, les dégâts ne sont que matériels, mais se chiffrent déjà en millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture brûlée à Malakoff à Nantes après la mort d\'un homme tué par un policier, le 4 juillet 2018.
Une voiture brûlée à Malakoff à Nantes après la mort d'un homme tué par un policier, le 4 juillet 2018. (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)