Mort d'Amine Bentounsi : un policier condamné

Un gardien de la paix a été condamné à cinq ans de prison avec sursis. Le fonctionnaire avait abattu d'une balle dans le dos un fugitif en 2012, à Noisy-Le-Sec (Seine-Saint-Denis). 

Voir la vidéo
France 2

Des cris de joie à l'extérieur de la salle d'audience, la condamnation vient de tomber, cinq ans de prison avec sursis pour le policier qui a tué Amine Bentounsi. Les soutiens et la famille du jeune homme se disent soulagés après cinq ans de procédure. Amine Bentounsi, 28 ans, s'était évadé de prison. Il a été tué à Noisy-Le-Sec (Seine-Saint-Denis) d'une balle dans le dos, tirée par un policier.

Incompréhension dans les rangs de la police

Le gardien de la paix indique avoir agi en légitime défense, sous la menace d'une arme. Mais pendant le procès, aucun témoignage n'a corroboré cette version. Acquitté en première instance, le policier de 37 ans est aujourd'hui condamné. Dans les rangs de la police, c'est l'incompréhension. Le mois dernier, la loi a assoupli pour les policiers les conditions de la légitime défense, ils peuvent tirer après sommation, mais ces règles restent soumises au principe de menace imminente et d'absolue nécessité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le policier Damien Saboundjian devant la cour d\'assises d\'appel de Paris, le 6 mars 2017.
Le policier Damien Saboundjian devant la cour d'assises d'appel de Paris, le 6 mars 2017. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)