Lycéen frappé : le policier bientôt devant la justice

Le policier mis en cause par une vidéo en marge d'une manifestation contre le projet de loi El Khomri s'est vu notifié sa convocation par le parquet.

FRANCE 2

C'est un coup de poing que le policier va désormais expliquer devant un tribunal correctionnel. En marge des manifestations contre le projet de loi Travail, un policier avait frappé un lycéen de quinze ans et lui avait cassé le nez. La vidéo a été tournée près du lycée Bergson, à Paris. Le gardien de la paix, qui a porté les coups sera jugé en mai pour violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique. Il encourt trois ans de prison avec, jusqu'au procès, placement sous contrôle judiciaire et interdiction d'exercer.

D'autres faits de violence

Au lendemain de l'incident, deux commissariats de l'Est parisien avaient été pris pour cible par des dizaines de lycéens en colère. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, avait lui-même condamné le comportement du policier. Une seconde enquête a été ouverte pour d'autres faits supposés de violences policières, là encore près du lycée Bergson, le 24 mars. Ici, c'est un policier en civil, visage masqué qui donne des coups de matraque à des élèves.

Le JT
Les autres sujets du JT