Nantes : la multiplication des fusillades inquiète les autorités

Un homme de 24 ans a été tué par balle dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique) dans la nuit de lundi à mardi 23 avril. C'est la cinquième fusillade en cinq jours.

FRANCE 2

Les douilles de la fusillade jonchent encore le sol d'une petite rue du centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique), mardi 23 avril. Il est 2 heures du matin, dans la nuit de lundi à mardi, quand un individu ouvre le feu à l'intérieur d'un bar, tuant un jeune homme de 24 ans. La police judiciaire cherche désormais à savoir si la victime était bien la cible du tireur.

Une délinquance qui se "professionnalise"

Depuis vendredi 19 avril, six blessés par balle ont été admis aux urgences de Nantes. "Pour nous il n'y a pas de surprise, mais il y a une réelle montée en puissance, avec une délinquance qui s'adapte et se professionnalise", explique Arnaud Bernard, du syndicat de police Alliance. Dans certains quartiers de la ville, la violence est de plus en plus fréquente. La préfecture a annoncé l'arrivée de renforts de police pour ramener le calme au plus vite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme de 24 ans a été tué par balle dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique) dans la nuit de lundi à mardi 23 avril. C\'est la cinquième fusillade en cinq jours.
Un homme de 24 ans a été tué par balle dans le centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique) dans la nuit de lundi à mardi 23 avril. C'est la cinquième fusillade en cinq jours. (FRANCE 2)