Fonctionnaire de police tuée à Rambouillet : trois personnes de l'entourage de l'assaillant ont été placées en garde à vue

Une fonctionnaire de police a été tuée à l'entrée du commissariat de Rambouillet, vendredi, par un assaillant muni d'un couteau. L'homme a été abattu.

Des policiers conduisent une perquisition au domicile de l\'homme qui a tué une fonctionnaire de police à Rambouillet (Yvelines), le 23 avril 2021.
Des policiers conduisent une perquisition au domicile de l'homme qui a tué une fonctionnaire de police à Rambouillet (Yvelines), le 23 avril 2021. (BERTRAND GUAY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Trois personnes de l'entourage de l'assaillant qui a tué une policière au commissariat de Rambouillet (Yvelines) plus tôt dans la journée ont été placées en garde à vue vendredi 23 avril, a appris France Télévisions auprès du parquet national antiterroriste, qui s'est saisi de l'enquête. Ce direct est désormais terminé.

Une fonctionnaire de police tuée au couteau. La victime de l'attaque au couteau de Rambouillet est âgée de 49 ans. Prénomée Stéphanie, elle était agente administrative au commissariat, a appris franceinfo de source policière. Elle se trouvait dans le sas d'entrée du bâtiment lorsqu'elle a été attaquée.

 L'assaillant est mort. Le suspect, qui avait été interpellé plus tôt dans l'après-midi, a succombé à ses blessures après avoir été touché par balles, affirment des sources policières à franceinfo et France Télévisions. L'assaillant, de nationalité tunisienne, était âgé de 36 ans. Inconnu des services de police et de renseignement, il était arrivé de manière irrégulière en France en 2009, avant d'être autorisé à rester sur le territoire.

Le parquet antiterroriste est saisi. Le Pnat a ouvert "une enquête de flagrance des chefs d''assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste' et 'association de malfaiteurs terroriste'", confiée conjointement à la Direction centrale de la police judiciaire et à la Direction générale de la sécurité intérieure. Les modalités de l'attaque, "la personne de la victime", des "éléments de repérage" de la part de l'assaillant ainsi que des "propos tenus par l'auteur" au moment des faits justifient cette saisine.

Les Yvelines, un département plusieurs fois touché par le terrorisme. Un couple de fonctionnaires de police avait été tué à coups de couteau en juin 2016 dans son pavillon de Magnanville, par un homme se revendiquant de l'organisation Etat islamique. Le 16 octobre 2020, le même département avait été marqué par l'attaque au couteau d'un professeur de collège, Samuel Paty, décapité par un jeune homme de 18 ans originaire de la république russe de Tchétchénie.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RAMBOUILLET

22h31 : Mère de famille de deux enfants et collègue très respectée.Nous vous dressons ici les premiers éléments concernant Stéphanie, la fonctionnaire de police tuée au couteau à Rambouillet (Yvelines), cet après-midi par un assaillant. Selon des témoins, ce dernier a crié “Allah Akbar" avant de passer à l'acte.

21h36 : Je suis fonctionnaire du ministère de l'intérieur et très triste pour cette maman et sa famille ça peut arriver dans toutes les administrations recevant du public car en ce moment on sent beaucoup de nervosité et de sentiments d'être mal accompagné de la part du public c'est dur mais nous sommes en effectif très réduit et on fait le maximum. Merci

21h36 : @Zaz95, fonctionnaire au ministère de l'Intérieur nous fait part de sa tristesse après l'attentat survenu dans les Yvelines cet après-midi. Elle explique également la nervosité qu'elle ressent en ce moment au travail.

21h04 : Par ailleurs, une perquisition a lieu au domicile de l'auteur de l'attaque, ont appris franceinfo et France Télévisions. Une seconde perquisition est en cours dans le Val-de-Marne, dans un autre domicile fréquenté par l'assaillant, a indiqué à franceinfo une source proche de l'enquête.

20h36 : Trois personnes de l'entourage de l'assaillant ont été placées en garde à vue, a appris France Télévisions auprès du parquet national antiterroriste.

20h31 : Il est 20 heures, faisons le point sur les principales informations de ce vendredi :

• Un homme a tué à l'arme blanche une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet (Yvelines) avant d'être abattu. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête. Voici ce que l'on sait de cette attaque.


• A 11h49, quatre astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, ont décollé vers la Station spatiale internationale, qu'ils doivent atteindre demain.


• L'opposant russe Alexeï Navalny annonce qu'il met fin à la grève de la faim qu'il menait depuis plus de trois semaines en détention, suivant l'avis de ses médecins qui disaient craindre pour sa vie.


• La mère de la petite Mia, arrêtée dimanche en Suisse, a été extradée vers la France ce matin, avec un autre ressortissant français qui l'avait aidée à enlever sa fille. Lola Montemaggi a été présentée à un juge d’instruction de Nancy dans la foulée.

19h12 : Nous en savons un peu plus sur les circonstances de l'attaque. Selon une source proche de l'enquête à France Télévisions, la victime, mère de deux enfants de 18 et 13 ans, a été touchée au moins d'un coup de couteau à hauteur du cou. L'assaillant, un Tunisien né le 3 octobre 1984, est arrivé derrière elle. C'est un brigadier de police qui a ouvert le feu à deux reprises.

18h30 : Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer la sécurité aux abords des commissariats et des brigades de gendarmerie après l'attaque terroriste à Rambouillet (Yvelines) où un homme a tué une fonctionnaire de police.

18h05 : Faisons le point sur les principales informations de ce vendredi :

Un homme a tué à l'arme blanche une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet (Yvelines) avant d'être abattu. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.


A 11h49, quatre astronautes, dont le Français Thomas Pesquet, ont décollé vers la Station spatiale internationale, qu'ils doivent atteindre demain.


L'opposant russe Alexeï Navalny annonce qu'il met fin à la grève de la faim qu'il menait depuis plus de trois semaines en détention, suivant l'avis de ses médecins qui disaient craindre pour sa vie.


La mère de la petite Mia, arrêtée dimanche dans le pays, a été extradée vers la France ce matin, avec un autre ressortissant français qui l'avait aidée à enlever sa fille. Ils sont présentés à un juge cet après-midi.


Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait plusieurs annonces lors de la conférence de presse gouvernementale, hier. Pour répondre à vos questions, nous avons rassemblé dans un article tout ce qui va changer dans la campagne de vaccination. Retrouvez toutes les informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct.

17h54 : Emmanuel Macron réagit à son tour, sur Twitter, à l'attaque terroriste de Rambouillet. "Du combat engagé contre le terrorisme islamiste, nous ne céderons rien", écrit-il notamment.

17h38 : Le procureur antiterroriste a expliqué s'être saisi de l'enquête en raison des modalités de l'attaque et de "la personne de la victime", fonctionnaire de police, mais aussi "d'éléments de repérage" de la part de l'assaillant avant son attaque, ainsi que des "propos tenus par l'auteur" au moment des faits. Il n'a pas livré davantage de détails à ce sujet.

17h35 : Jean Castex a aussi rendu hommage "aux fonctionnaires de police qui ont immédiatement neutralisé l'auteur des faits". "Notre détermination à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes est plus que jamais intacte", a-t-il assuré.

17h35 : Le Premier ministre a rappelé dans sa courte intervention que les Yvelines ont déjà été endeuillées par d'autres attentats : "Nous avons tous en mémoire l'odieux attentat de Magnanville, et plus récemment l'assassinat de Samuel Paty".

18h02 : Le Premier ministre, Jean Castex, s'exprime depuis Rambouillet, et sera suivi par le procureur. Regardez leur prise de parole en direct.

17h39 : La présidente LR de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, est également sur place. Elle avait réagi tout à l'heure sur Twitter, de même que les autres candidats déclarés aux élections régionales.

17h55 : On en sait un peu plus sur la victime de l'attaque terroriste, qui était âgée de 49 ans et mère de deux enfants. Fonctionnaire administrative du ministère de l'Intérieur, elle n'était pas policière et n'était donc pas en uniforme au moment de l'attaque, qui a eu lieu dans le sas d'entrée du commissariat.

17h28 : Le parquet antiterroriste annonce l'ouverture d'une enquête des chefs d'"assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste". Elle est confiée à la direction centrale de la police judiciaire et à la direction générale de la sécurité intérieure.

17h02 : Le parquet national antiterroriste annonce se saisir de l'enquête sur le meurtre d'une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet.

17h27 : Secrétaire national adjoint d'un autre syndicat de police, Alliance, Grégory Goupil évoque aussi cette question sur franceinfo. A ses yeux, on "ne peut pas mettre des sas supplémentaires. On peut avoir des filtrages. Mais malheureusement, ce type d'attaques, on ne peut pas l'empêcher." Il plaide pour une "réponse pénale" plus dure et "des moyens pour sécuriser les fonctionnaires de police".

16h45 : "C'est un profond chagrin, de l'effroi, qui nous gagne tous sur ce département", réagit sur franceinfo François Bersani, secrétaire départemental d'Unité SGP Police dans les Yvelines. Il estime que "l'accueil des commissariats est vulnérable" car pas toujours protégé par des policiers armés, et réclame "des décisions sur la sécurisation des entrées".

16h40 : Le Premier ministre réagit sur Twitter, rendant hommage à cette fonctionnaire de police.

16h39 : Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sont arrivés sur place. Vous pouvez suivre l'édition spéciale de notre chaîne, dont les caméras sont sur place, dans ce direct.

16h39 : La fonctionnaire de police tuée dans l'attaque au couteau à Rambouillet était agente administrative au sein du commissariat, a-t-on appris de source policière. Elle se trouvait dans le sas d'entrée du bâtiment quand elle a été touchée.

16h09 : Une source policière affirme à franceinfo que l'auteur de l'attaque au couteau au commissariat de Rambouillet était inconnu des services de renseignement. Il était âgé de 36 ans. De nationalité tunisienne, il était arrivé en France en 2009, ce que confirme une source proche de l'enquête à France Télévisions.

15h50 : L'homme qui a tué une fonctionnaire de police à Rambouillet a succombé à ses blessures, affirment des sources policières à franceinfo et France Télévisions. Il avait été touché par balles.